le Dimanche 5 février 2023
le Mercredi 29 mai 2013 16:22 Scène locale

Une fraude électorale a bien eu lieu

Le député du Yukon, Ryan Leef, a remporté les dernières élections devant Larry Bagnell, avec un écart de voix de 0,9 %. Les conclusions de la cour fédérale, qui a reconnu qu’une fraude électorale avait bien eu lieu, posent aujourd’hui une interrogation sur la légitimité de son élection.
Le député du Yukon, Ryan Leef, a remporté les dernières élections devant Larry Bagnell, avec un écart de voix de 0,9 %. Les conclusions de la cour fédérale, qui a reconnu qu’une fraude électorale avait bien eu lieu, posent aujourd’hui une interrogation sur la légitimité de son élection.

Thibaut Rondel

La cour fédérale a conclu jeudi 23 mai qu’une fraude avait bien été identifiée lors des dernières élections de 2011. À l’époque, plusieurs appels automatiques frauduleux avaient été passés à des citoyens canadiens, les informant à tort que leur bureau de vote avait été déplacé, ceci dans le but de les décourager à aller voter.

Bien que 31 000 personnes aient porté plainte auprès d’Élections Canada, le tribunal n’a pas annulé le résultat du scrutin dans les six circonscriptions concernées.

Selon la cour, les données utilisées pour les appels frauduleux provenaient d’une liste appartenant au Parti conservateur. Ces listes incluaient de nombreuses informations personnelles sur les électeurs, et notamment leurs intentions de vote.

Au Yukon, l’une des six circonscriptions visées, l’écart entre Ryan Leef et Larry Bagnell avait été de seulement 0,9 % (5 422 votes pour Leef, contre 5 290 pour Bagnell).