le Dimanche 5 février 2023
le Mercredi 15 mai 2013 15:34 Société

Une pomme pour la route

Rachel, Megan et Katia font partie du club de justice sociale de l’école Porter Creek. Les jeunes filles informaient les passants de la rue Main sur la Semaine de sensibilisation à la faim, et leur distribuaient des pommes vertes.
Rachel, Megan et Katia font partie du club de justice sociale de l’école Porter Creek. Les jeunes filles informaient les passants de la rue Main sur la Semaine de sensibilisation à la faim, et leur distribuaient des pommes vertes.

Les 9 et 10 mai derniers, sur l’heure de midi, des élèves des écoles secondaires de Whitehorse distribuaient des pommes aux passants de la rue Main. Mise en œuvre en partenariat avec la Banque alimentaire de Whitehorse, cette initiative entrait dans le cadre de la Semaine de sensibilisation à la faim qui se tenait du 6 au 10 mai 2013. « Les élèves de différents groupes de justice sociale – aujourd’hui, Porter Creek et Vanier, hier, Whitehorse Elementary et F.H. Collins – distribuent des pommes vertes – symbole de la Banque alimentaire du Yukon – aux passants », explique Sylvie Hamel, une enseignante impliquée dans le club de justice sociale de l’école secondaire catholique Vanier. « Ils distribuent également des petites cartes avec de l’information sur le site Web et des données statistiques sur la faim au Canada. »

Une sollicitation à la hausse

Selon la Banque alimentaire de Whitehorse, près de 900 000 personnes, dont plus d’un tiers seraient des enfants, auront recours au service d’une banque alimentaire canadienne au mois de mai. Localement, près de 1 350 personnes ont visité l’établissement de Whitehorse le mois dernier, tandis qu’une augmentation de la fréquentation de l’ordre de 6 % a été constatée entre les quatre premiers mois de 2012 et ceux de 2013.

« Nous essayons de faire connaître aux passants la Semaine de sensibilisation à la faim », explique Katia, élève à l’école Porter Creek. « Nous leur distribuons des pommes et nous récoltons des dons pour les personnes qui n’ont pas à manger. Les gens aiment notre initiative, surtout qu’ils ont des pommes gratuites! »