Accueil » Actualités » Yukon African Festival : partager, s’exprimer et comprendre

Yukon African Festival : partager, s’exprimer et comprendre

Olivier de Colombel

La musique est comme un lien universel. Elle permet de partager, de s’exprimer, de comprendre, de voyager à travers les cultures du monde entier. C’est ce que le Yukon African Festival souhaite offrir au public le 24 mars, de 17 h à 20 h au restaurant Epic Pizza à Riverdale.

Partager notre héritage

Leonard Boniface est le cocréateur organisateur de cette manifestation depuis 2010, l’année où il est arrivé au Yukon. Aussitôt sur place, il a eu cette idée de créer un événement qui rassemblerait la communauté autour de la culture africaine.

« Pour les personnes ayant des liens avec la culture africaine, j’ai pensé que ce serait bien d’avoir quelque chose qui nous permette de célébrer notre culture, de la partager. Il y a tellement de gens venant de partout dans monde qui s’installent à Whitehorse, c’est une belle occasion de partager notre héritage avec la communauté du Yukon », explique le musicien originaire de Tanzanie, en Afrique de l’Est.

Leonard Boniface et Sassi en pleine performance au Yukon.
Photo fournie


Leonard « Lenny » Boniface est musicien (chanteur, compositeur et batteur) et humanitaire, conférencier, journaliste, organisateur d’événements et de voyages. Il travaille dans le domaine des services à la personne. Grand voyageur, il est, entre autres, un ancien membre du Parlement international des jeunes d’Oxfam (OIYP), fondateur et président de la société internationale Teenage Life & Young Adults (TELIYA International) et cofondateur de la Yukon African Caribbean Association. Leonard est aussi le père d’un garçon, Hisani, dont le nom unique signifie « charité » ou « bonne cause » en swahili.

Changer les choses avec la musique

Très actif dans ses associations, Leonard Boniface a emmené des adolescents aux Nations Unies en 2016. « Avec l’association, nous organisons des événements deux fois par an. Mais aussi, en dehors de ça, nous allons dans les écoles, dans les communautés, pour faire des concerts et des présentations. Et c’est certain que le Yukon African Festival est plus populaire », confie-t-il.

Le premier album de Leonard intitulé Wakijijini est sorti en 2013. Il a dédié cet album à l’aide aux personnes dans le besoin et a ainsi financé une bibliothèque publique mobile en Tanzanie, ouverte en 2013. Leonard a visité plus de 100 villes et a travaillé avec le personnel d’Oxfam, OIYP Action Partners et New York City, où il a passé du temps au siège des Nations Unies. Puis, en mai 2017, Leonard a lancé son deuxième album, Life is a Celebration.

Vous trouverez les détails sur la page Facebook du Yukon African Festival. Au programme : Brian Quaye du Ghana, Rebecca Law, Leonard Boniface, Gurdeep Pandher, parmi d’autres. « C’est un festival très amical, et très familial », ajoute l’organisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *