Accueil » À la une » Whitehorse rend hommage à Martha Black

Whitehorse rend hommage à Martha Black

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Martha Black a désormais un buste à son effigie exposé à l’angle de la rue Main et de la 4e Avenue. Née en 1866 à Chicago, Illinois, la politicienne yukonnaise a marqué l’histoire en devenant la deuxième femme élue députée fédérale à la Chambre des communes du Canada.

Le buste de Martha Black trône désormais au centre-ville de Whitehorse. Il est le septième buste d’une série commanditée par l’homme d’affaires Rolf Hougen. Photo : Thibaut Rondel


Motivée par l’or du Klondike, Martha Black est arrivée à Dawson par bateau le 5 août 1898, après avoir franchi le col Chilkoot avec son frère et son cousin. Tout d’abord prospectrice d’or, elle ne fait son entrée en politique qu’à l’âge de 69 ans. Mariée en 1904 à George Black, futur commissaire du Yukon (1912-1916), elle remplace en effet avec succès son époux malade dans la course à l’élection fédérale de 1935.

Femme d’action, Martha Black est également partie en Grande-Bretagne pour soutenir les membres de sa famille ainsi que les soldats canadiens et yukonnais engagés lors de la Première Guerre mondiale.

Elle a publié une autobiographie, My Seventy Years, en 1938. Cet ouvrage a ensuite été mis à jour et republié de son vivant sous le titre My Ninety Years, puis mis à jour à titre posthume et republié en 1998 sous le titre Martha Black: Her Story from the Dawson Gold Fields to the Halls of Parliament. Martha Black est décédée le 31 octobre 1957 à Whitehorse, à l’âge de 91 ans. Elle a été inhumée au cimetière des Pionniers de la ville.

Sculpté par l’artiste yukonnais Harreson Tanner, le buste de Martha Black n’est pas le premier du genre à avoir été installé au centre-ville de Whitehorse. Depuis 1995, l’homme d’affaires yukonnais Rolf Hougen mène en effet un projet de reconnaissance des personnages historiques et culturels du Yukon en faisant sculpter des bustes en leur honneur.

Au gré d’une promenade à Whitehorse, on peut ainsi rencontrer Angela Sidney, une conteuse et aînée de la Première Nation Carcross-Tagish, les écrivains Jack London, Pierre Berton et Robert Service, le policier Sam Steele et le peintre Ted Harrison. Au total, sept sculptures ont été installées.

L’idée d’un tel projet avait germé dans l’esprit de Rolf Hougen en 1955. Lors de son voyage de noces à Vienne, le mécène et son épouse Margaret avaient été inspirés par la capitale autrichienne et ses nombreux bustes et statues de personnages historiques.

Le brise-glace Martha Black

Le buste de la pionnière et politicienne canadienne s’ajoute à la longue liste des distinctions qui lui ont déjà été rendues par le passé. En 1917, Martha Black a notamment été nommée membre de la Royal Geographical Society pour sa série de conférences sur le Yukon qu’elle a présentées en Grande-Bretagne. En 1946, elle a également été nommée Officière de l’Ordre de l’Empire britannique pour sa contribution culturelle et sociale au Yukon. À titre posthume, c’est un brise-glace de la Garde côtière canadienne qui a même été baptisé à son nom. Lancé en 1986, le Martha L. Black navigue principalement sur le fleuve Saint-Laurent, dans la région de Québec. Parmi les grands honneurs rendus à Martha Black, on peut également citer l’émission par Postes Canada d’un timbre de 0,45 $ à son effigie, en 1997.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *