Accueil » Actualités » Vox pop de la Caravane des dix mots #9

Vox pop de la Caravane des dix mots #9

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Caravane

Tandis qu’en France la polémique fait rage autour de l’accent circonflexe et du « i » du mot « oignon », dans le monde, 53 projets de caravaniers font vivre notre langue pleine de richesse. C’est une année record, jamais autant de projets n’ont été menés simultanément autour de la langue de Molière. Une multitude de Caravanes des dix mots seront organisées en 2016 sur les cinq continents. Elles feront dialoguer des francophones du Yukon avec ceux des Comores, des enfants du Mali avec d’autres de Belgique, des étudiants d’Afrique du Sud avec des élèves de Slovaquie!

Et si notre langue évolue, si elle vibre, change et grandit, c’est que c’est une langue vivante. Le français n’est pas voué à finir ses jours derrière les barreaux d’une prison dorée. Il résonne, il s’enrichit. Perd et gagne des galons ici et là, s’adapte aussi parfois! Est-ce que les mots « tkt », « lol » ou « mdr » feront un jour partie du dictionnaire? Feront-ils l’objet de projets d’arts avec les enfants de vos enfants, à l’occasion de la Caravane des dix mots de 2030? Pourquoi pas? Notre langue respire, et grâce à la Caravane des dix mots, on le voit, elle respire la santé!

Cette semaine marque un bon exemple de cette richesse. Hormis peut-être quelques lecteurs suisses, qui d’entre vous connaissait le mot « ristrette »? Ce mot a eu le mérite d’apporter son lot de fous rires! Encore un mot inconnu au bataillon pour tous ceux qui se sont prêtés au jeu de ce vox pop de la Caravane.

Reconnaître la diversité de la langue française

Saviez-vous qu’à sa création, la Caravane a été inspirée par la philosophie de Coluche et celle de l’abbé Pierre : si tout le monde a le droit de manger, boire ou dormir, alors tout le monde a le droit de s’exprimer, avec les moyens qui sont les siens! Ce fut l’amorce d’une véritable reconnaissance de la richesse de la diversité culturelle.

La Caravane des dix mots est le témoignage vivant d’une francophonie des peuples participative, susceptible de s’adapter à notre époque et sur tous les continents. Elle est l’affirmation que la langue est un vecteur de liens et de cultures, mais aussi un jeu, un enjeu… il faut jouer avec les mots! Alors, le « i » de « oignon »… Que faut-il en penser? Peut-être tout simplement que cela ajoutera une dimension temporelle à une francophonie déjà en trois dimensions!

Mot #8 : Ristrette

Sandrine Schmidt-Landry

Ça me fait penser au mot retraite. Comme une retraite sportive, à l’image des retraites de méditation, mais pour le sport. Je pense que les gens, au Yukon, partent en ristrette. C’est comme un camp, et en même temps un rassemblement. C’est pour les sports qui se pratiquent en extérieur, c’est ce qui définit la ristrette. Par exemple, la randonnée, le patin…

Je pense que c’est un mot qui viendrait à l’origine de la France, probablement de la Bretagne!

Josée Jacques

Ça me fait penser à la retraite, quand on arrête de travailler. Avec beaucoup de rires et beaucoup de traites, comme dans « se payer la traite »! On s’en va sur la traite à la retraite! Quand on est à la ristrette, on voyage, on a plein d’amis et surtout, je pense qu’on est encore plus occupé que quand on n’est pas à la ristrette!

Je pense que c’est un terme utilisé au Canada, dans le nord du Canada.

Catheryne Lord

Ça me fait penser à « risette », à quelque chose qui fait rire. Je trouve ça rigolo comme mot. Je ne pense pas que ce soit utilisé au Yukon, je n’ai jamais entendu ce mot ici ni ailleurs en fait! On pourrait dire « Ah, c’est une ristrette », pour un adulte ou des enfants, mais plus particulièrement pour des enfants qui font des blagues. Je pense que c’est un mot utilisé en Belgique. Ou sinon, c’est quelqu’un qui rapièce les bas!

La définition

Ce mot, employé en Suisse, est le nom donné à un petit café très fort, fait à la vapeur du percolateur. On boit donc un ristrette à la terrasse d’un café ! Oui, un, car ristrette est un nom masculin, puisqu’il s’agit de café. C’est ce qu’on pourrait aussi appeler un espresso ou un café serré.

Ce terme viendrait de l’italien, puisque Ristretto signifie un café bien tassé ou bien serré.

De ce nom masculin est tirée une expression : « c’est ristrette ». Cette expression qu’on ne trouve qu’à l’oral aurait un sens métaphorique lié avec le temps, au sens de « c’est serré dans le temps, limité ».

À noter que ce mot qui vient donc de l’italien se décline au pluriel en « des ristrettis ».

Peut-on boire des ristrettis en faisant des risettes à la retraite ? Pourquoi pas ?

« Ce vox pop a été réalisé grâce au soutien du Fonds d’action culturelle communautaire (FACC) de Patrimoine canadien : Une communauté artistique et culturelle francophone en essor au Yukon et dans le Nord canadien. »

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *