Accueil » À la une » Vox-pop de la Caravane des dix mots #1

Vox-pop de la Caravane des dix mots #1

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

caravanemot1

Si la langue française appartient à tous ceux qui la parlent, tous n’ont pas un égal accès à la parole. Devant ce constat, la Caravane des dix mots réunit des artistes et citoyens engagés sur leur territoire pour « Aller à la pêche au sens des mots, au-delà de leur propre définition, afin de montrer la richesse et la diversité culturelle que tout être humain porte en lui. » C’est ce que vous pouvez lire sur la page d’accueil du site Internet dédié au projet international de la Caravane des dix mots.

L’initiative yukonnaise

Ce projet est une initiative culturelle basée sur le partage de la langue française et de la francophonie. Au Yukon, les passeurs culturels de cette idée sont le service Arts et culture de l’Association franco-yukonnaise et l’artiste Marie-Hélène Comeau.

L’Aurore boréale se joint au projet en proposant une série de dix vox pop qui auront pour but de laisser s’exprimer les membres de notre communauté sur les dix mots qui ont été choisis cette année par l’Académie française.

Ne vous fiez pas aux apparences, certains de ces mots peuvent faire partie d’un vocabulaire certes francophone, mais issu de la francophonie internationale. Il est parfois difficile d’en saisir une définition simplement par ses sonorités. Découvertes, apprentissages et fous rires garantis!

Merci aux participants de s’être prêtés au jeu de cette belle caravane.

Mot #1 : Poudrerie

Josée Bélisle

« Oh, poudrerie, ça fait chic! Pour moi, une poudrerie pourrait être quelque chose de très féminin. Je vois une petite boîte dans laquelle mettre de la petite poudre pour le visage. Un petit étui dans lequel mettre de la poudre à joues. »

Sandrine Lemonnier

« Pour moi, une poudrerie c’est quand il y a de la neige, quand la neige vole partout dans le vent. Oui, c’est quelque chose que nous avons déjà vu au Yukon. J’aime bien la poudrerie, oui, mais seulement quand on est chez soi, au chaud, en train de regarder par la fenêtre! »

Bruno Bourdache

« Une poudrerie, c’est quand il neige beaucoup et qu’il y a beaucoup de vent en même temps. On ne voit pas devant soi quand on roule ou quand on marche. Oui, ça arrive régulièrement au Yukon. »

La définition

Poudrerie peut avoir deux sens. Il s’agit tout d’abord (dans la francophonie canadienne), d’une météo particulière de neige fine et sèche que le vent fait tourbillonner. Ce terme était courant en France jusqu’à la fin du XVIIe siècle pour désigner ce phénomène. La poudrerie est de la neige soulevée par le vent avec l’apparence d’une fine poudre. On parle de poudrerie élevée ou tout simplement de poudrerie si la visibilité est réduite. Lorsque le vent soulève la neige sous le niveau du regard et ne restreint pas la visibilité, il s’agit de poudrerie basse. Les Européens parleront de chasse-neige élevé et de chasse-neige bas. Le terme poudrerie peut également désigner un établissement où l’on fabrique de la poudre à fusil ou à canon, ou d’autres substances explosives.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *