Accueil » À la une » Visite du consulat français : des promesses pour le Yukon

Visite du consulat français : des promesses pour le Yukon

Julien Latraverse

De gauche à droite : Étienne Farreyre, attaché de coopération culturelle et éducative à Vancouver; Brigitte Proucelle, conseillère culturelle à l’Ambassade de France au Canada; Erik Hougen, consul honoraire de France à Whitehorse et Philippe Sutter, consul général de France à Vancouver.
Photo : Julien Latraverse

 

Les étudiants de Whitehorse pourraient bientôt profiter d’un programme d’échange étudiant avec la France. Voilà ce que suggère le consul général de France à Vancouver,
Philippe Sutter.

Philippe Sutter et Brigitte Proucelle, la conseillère culturelle à l’Ambassade de France au Canada, ont profité de cet arrêt dans la capitale du Yukon pour établir des ponts entre le territoire canadien et la France.

Cette « mission » du consulat français tente d’explorer les différentes manières dont le Yukon et la France peuvent s’enrichir sur le plan économique, politique, culturel et pédagogique.

Une entente bénéfique

Un des projets de coopération envisagés par M. Sutter est de permettre aux Yukonnais de faire un échange étudiant avec une école de France et vice-versa. « Le chantier commencerait en 2020, tout dépend des partenaires », nuance le consul.

Le consul envisage aussi d’élargir cette offre aux enseignants pour combler le besoin en éducation anglophone en France et francophone au Yukon.

Partenaire fondamental de cet échange, le ministère de l’Éducation a rencontré de ce fait le consul pour, entre autres, discuter de cette initiative. « Les contacts qu’on a eus aujourd’hui et hier avec le ministère de l’Éducation sont très positifs, c’est encourageant », raconte le consul général.

Ce dernier souhaite souligner le 20e anniversaire du jumelage entre Lancieux, ville française située en Bretagne, et Whitehorse. « Pourquoi ne pas en profiter pour en faire un grand événement? », suggère M. Sutter.

Les échanges d’idées sont la pierre angulaire de ce déplacement du consulat français. Les programmes d’immersion offerts dans les écoles yukonnaises, par exemple, pourraient inspirer le système scolaire de nos cousins francophones.

Peu importe le domaine, les initiatives de « francophonie innovante » sauront faire briller la communauté franco-yukonnaise dans un futur rapproché, estime le consulat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *