Accueil » Actualités » Visite à Whitehorse du directeur du Conseil des arts du Canada

Visite à Whitehorse du directeur du Conseil des arts du Canada

Guillaume Riocreux

Le 14 août dernier, le directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, Simon Brault, a tenu une conférence sur les dernières évolutions au sein du conseil et sur les opportunités qu’il offre.

Photo : Guillaume Riocreux

 

Première étape d’un voyage dans le Nord couvrant également les villes de Dawson, Inuvik, Yellowknife et Iqaluit, cette rencontre informelle s’est déroulée à Whitehorse dans les locaux de Northlight Innovation. Elle a rassemblé un bon nombre des acteurs de la scène artistique locale, toutes disciplines et origines confondues.

M. Brault tenait à s’assurer que les artistes, les établissements et les partenaires sont au fait des derniers développements au sein du conseil, qui a triplé depuis trois ans, et de ses investissements dans le Nord. Promesse du gouvernement libéral, le conseil a en effet bénéficié d’un doublement de ses fonds sur une période de cinq ans, et bénéficiera encore de fonds supplémentaires pour les deux années à venir.

Parfaitement au fait des partenariats déjà en cours avec le Nord (festivals, établissements, programmations annuelles), M. Brault est cependant convaincu qu’un bon nombre d’artistes indépendants sont encore intimidés par le fait de demander une subvention au Conseil des arts, ou même ignorent cette possibilité. La moitié du budget total du conseil étant à destination des artistes, il a insisté sur le fait que le conseil a le désir ET les moyens d’investir dans les projets nordiques, et les encourage donc à saisir cette occasion. Il cite en exemple le projet 2020 en Allemagne, dont beaucoup d’artistes connaissent la possibilité de se produire à la Foire du livre de Francfort. Or, ce projet aura une dimension toute particulière en 2020, car le Conseil des arts du Canada est mandaté par le gouvernement du Canada afin de créer une programmation de plus de 200 projets artistiques canadiens en Allemagne, avec la plus grosse dotation allouée à ce jour pour un projet international.

M. Brault a mentionné les progrès réalisés au sein même du conseil, avec des équipes stables bien formées, et des améliorations au sein du site Internet permettant les demandes de subventions. Il a également insisté sur le fait que le conseil s’est éloigné des « silos disciplinaires » et est désormais ouvert à des formes d’art plus transversales, afin de s’adapter à l’effacement constaté des disciplines traditionnelles. Une grande part des évolutions au sein du conseil concerne également la part faite aux arts autochtones, dont la renaissance est constatée et encouragée, et aux artistes indépendants, avec 25 % du budget prévu pour les artistes faisant une toute première demande.

Par l’entremise de ce voyage mixte de reconnaissance, de prospection, d’information et de rencontre, le Conseil des arts du Canada cherche à comprendre le contexte particulier du Nord afin de soutenir sa création et de proposer de nouvelles offres plus adaptées au territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *