Accueil » Éditorial » Valises

Valises

Maryne Dumaine

Avez-vous déjà vécu cette sensation que tout ce qui est arrivé vous a mené à ce moment précis de votre vie?

Photo : Pixabay

 

Chaque instant, qu’il semble grandiose ou insignifiant, nous amène à cet instant T. Si chaque matin, nous commençons le premier jour du reste de notre vie, nous n’arrivons jamais les mains vides. Sous le bras, nous avons une belle valise, remplie d’instants T.

Nous pouvons faire des choix, utiliser notre libre arbitre, changer de direction, vivre des contradictions. Notre valise, elle, elle nous suit, attachée à notre cœur comme par un fil de prestidigitateur.

Juste avant les fêtes, j’ai appris que je pouvais enlever les mots « par intérim » de ma signature courriel. Alors en guise de présentation, j’ai décidé d’entrouvrir ma valise pour vous.

J’ai grandi en banlieue parisienne. Dans le 9.3., comme on dit chez moi. Proche de la Ville Lumière, mais plutôt dans un camaïeu de grisaille issue de la pollution de l’aéroport de Paris, du climat social hasardeux et des décors des années 90 misant sur le gris et blanc prétendument « moderne ». J’ai toujours rêvé d’aller vivre loin. Pour m’y rendre, j’ai misé sur des études de commerce, et un jour, une maîtrise au fond des poches, mon sac de backpackeuse s’est posé au Yukon. Les couleurs, les paysages, la lumière paisible et quasi éternelle de l’été et surtout, la découverte de l’Humain… J’étais séduite. Sans m’en rendre compte, j’explorais des compartiments secrets dans la malle de mes expériences. Quinze ans et deux beaux enfants plus tard, me voilà tenant les rênes de ce qui me semble un mastodonte : le journal.

Comment en suis-je arrivée là? Ma valise s’est simplement remplie sans que je m’en aperçoive. Au jour le jour. Emplois intérimaires dans des organisations francophones dans un coin, direction d’organismes communautaires près des chaussettes, culture et éducation avec les pulls. Saupoudrez le tout de quelques voyages pour la fraîcheur. Les voilà, tous les instants T qui m’ont fait atterrir ici, aujourd’hui, au journal.

Nous avons tous un bagage, et ce qui nous entoure aussi. Environnement, organisations, communautés… Tout vient avec une série de décisions, d’histoires et d’Histoire qui ont sculpté le monde dans lequel nous vivons, toile de fond de notre scénario personnel.

Malgré tout, avoir une valise attachée au cœur ne signifie pas ne pas pouvoir changer! Aujourd’hui jeune de plus de 35 ans, notre journal a envie de revisiter un peu ses valises. Souhaitez-vous voir réapparaître potinages, mots d’enfants et autres anecdotes dans les « Rapides »? Vous pouvez nous le dire. La valise de notre communauté nous appartient à tous.

Qu’elle soit lourde ou légère, c’est apaisant de se rappeler qu’au final, c’est nous qui choisissons ce qu’aujourd’hui, on va mettre dans notre valise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *