Accueil » Chroniques » Une rentrée scolaire sous l’ère du changement à la Commission scolaire francophone du Yukon

Une rentrée scolaire sous l’ère du changement à la Commission scolaire francophone du Yukon

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maud Caron, adjointe à la direction générale de la CSFY

Depuis le 8 juillet 2015, la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) a une nouvelle direction à sa barre. M. Marc Champagne, qui enseigne à l’École Émilie-Tremblay depuis 1998, a accepté de pourvoir le poste de direction générale par intérim jusqu’à la nomination d’une nouvelle direction permanente. Les commissaires se donnent jusqu’à l’été 2016 afin de trouver le candidat ou la candidate idéal pour pourvoir le poste de façon permanente.

M. Champagne compte dix-neuf années d’expérience dans le domaine de l’éducation et connaît bien la communauté francophone du Yukon et les partenaires de la CSFY. Il a été enseignant en Ontario, coordonnateur de l’éducation au Labrador et enseignant de la 3e à la 7e année à l’École Émilie-Tremblay, en plus d’avoir occupé le poste de directeur pendant deux années à cette même école.

À la nomination d’une direction générale par intérim s’ajoutent deux postes de commissaires qui seront à pourvoir à la CSFY.

Élections de deux commissaires

Selon la Loi sur l’éducation du Yukon, une élection générale des commissaires d’une commission scolaire a lieu tous les trois ans. La dernière élection des commissaires remonte à octobre 2013, mais puisque Danielle Daffe et Ludovic Gouaillier ont quitté leurs fonctions, des élections partielles auront lieu pour élire deux nouveaux commissaires.

Mises en candidature

Les mises en candidature seront acceptées à partir du 24 août 2015. Le Bureau des élections acceptera les candidatures pendant une dizaine de jours. Tous les renseignements seront accessibles sur leur site Web dès le 24 août à :

www.electionsyukon.gov.yk.ca/francais/school.html

Un scrutin formel

Processus formel et respectant la Loi sur l’éducation du Yukon, les élections auront lieu à la mi-septembre, à l’École Émilie-Tremblay, et seront organisées par le Bureau des élections du Yukon.

Qui peut voter?

Les citoyens canadiens, de 18 ans ou plus, ayant des droits linguistiques conformément à l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés et qui résident au Yukon depuis au moins trois mois ou qui ont un enfant qui fréquente l’École Émilie-Tremblay ou l’Académie Parhélie auront le droit de vote.

Les commissaires Jean-Sébastien Blais, Gilbert Bradet et Jean-Paul Molgat demeurent en poste. Comme le mentionne la Loi sur l’éducation, c’est la commission scolaire qui élira sa présidence parmi ses commissaires.

Les dossiers de l’heure

Les commissaires devront se pencher sur plusieurs dossiers au courant de la prochaine année; notamment, la possibilité de déménager l’Académie Parhélie dans des locaux temporaires, la construction d’une école secondaire francophone et la continuité des négociations avec le ministère de l’Éducation.

Aidés de l’équipe administrative en poste depuis plusieurs années, les commissaires seront bien entourés pour continuer les réalisations et les projets mis sur pied par leurs prédécesseurs.

Pour de plus amples renseignements ou pour nous faire part de vos commentaires :  info@csfy.ca

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *