Accueil » Actualités » Scène locale » Une prise en main par les jeunes

Une prise en main par les jeunes

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook14Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

Au mois de février, Alizée Salesse, Pier-Anne Ménard et les sœurs Marguerite et Dorothée Tolgyesi s’étaient rendues à Winnipeg pour participer au Forum jeunesse pancanadien. Elles en étaient revenues avec un projet, mettre en place un forum ouvert à l’Académie Parhélie pour parler de la future école, mais aussi des changements souhaités dans leur environnement scolaire à court et à long terme.

Une quinzaine de jeunes ont participé au forum ouvert pour donner leur opinion sur l'avenir de l'Académie Parhélie. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Une quinzaine de jeunes ont participé au forum ouvert pour donner leur opinion sur l’avenir de l’Académie Parhélie. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Le processus a commencé la semaine du 20 avril. Sur l’heure du dîner, les organisatrices animent des ateliers où les élèves du secondaire sont invités à donner leur opinion. Le 22 avril, l’Aurore boréale était sur place pour entendre les opinions des participants. Premier constat : les intervenants sont nombreux (environ une quinzaine de personnes) et très bien articulés. Ce jour-là, on parlait plus directement de la vision de l’école à court et à long terme. Les jeunes faisaient valoir leurs idées et argumentaient lorsque c’était nécessaire. On trouvait des gens de 7e jusqu’à la 12e année et je dois dire que les demandes étaient raisonnables.

Un des points qui est ressorti, c’est que les élèves du secondaire ont l’impression d’être traités comme des étudiants de seconde classe puisqu’ils doivent continuellement s’adapter aux réalités du primaire. De plus, les élèves du secondaire aimeraient avoir leurs propres couleurs, leurs propres logos pour les compétitions sportives, leur mascotte même, plutôt que d’être associés aux jeunes du primaire. Un des souhaits exprimés est la mise en place d’un plus grand choix d’activités parascolaires. Pour ce qui est de la future école, les jeunes souhaitent qu’elle soit au centre-ville ou à Riverdale. Un rapprochement avec l’École F.-H.-Collins était aussi souhaité par les participants. Un des plus grands souhaits semblait être l’offre d’une programmation plus près de celle des autres écoles secondaires du territoire avec un plus grand choix de cours.

À la fin de chaque journée, la personne qui faisait la présentation devait faire un résumé des discussions et, au terme du processus, un document sera remis à la direction afin de partager l’opinion des premiers concernés dans les changements qui s’annoncent.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook14Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *