Accueil » À la une » Une murale communautaire pour le collège du Yukon

Une murale communautaire pour le collège du Yukon

Thibaut Rondel

Dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire du Collège du Yukon, l’artiste visuelle Nicole Bauberger présentait le 3 septembre dernier un nouveau projet d’œuvre murale collective. En début d’après-midi, dans le hall de l’établissement, l’artiste a lancé un appel à participer à la communauté yukonnaise.

« Je souhaiterais vraiment voir s’impliquer beaucoup de gens issus de la communauté culturelle yukonnaise – le seul prérequis est l’enthousiasme », a-t-elle affirmé. « Il y a une large palette de choses à faire pour tous les niveaux d’expérience et de nombreuses opportunités offertes aux gens pour découvrir et explorer leurs capacités créatives. »

Ida Calmegane et Nicole Bauberger lors du lancement du projet d'art communautaire Yukon Diversity Art, le 3 septembre au collège du Yukon. L'initiative vise à mobiliser la communauté pour créer une murale, dans le acdre de l'anniversaire des 50 ans de l'établissement. Photo : Thibaut Rondel

Ida Calmegane et Nicole Bauberger lors du lancement du projet d’art communautaire Yukon Diversity Art, le 3 septembre au collège du Yukon. L’initiative vise à mobiliser la communauté pour créer une murale, dans le acdre de l’anniversaire des 50 ans de l’établissement. Photo : Thibaut Rondel

Axé autour du thème I dreamed I was home, le projet Yukon Diversity Art se veut une entreprise communautaire tournée vers l’évocation et la célébration de la mosaïque culturelle yukonnaise. L’intitulé du thème provient de la rencontre d’une chanson traditionnelle Tlingit et de l’Histoire de Kaax’achgook. Celle-ci avait été chantée par Mme Angela Sidney en octobre 1988, lorsqu’elle inaugura et baptisa le campus étudiant du nom d’Ayamdigut.

25 murales au Yukon et en Ontario

À terme, soixante-cinq panneaux de 16 pouces carrés composeront la murale exposée dans le hall d’entrée du campus Ayamdigut. Treize panneaux supplémentaires seront exposés à travers tout le territoire, dans chacun des sites et centres d’apprentissage du Collège du Yukon.

Il s’agit de l’un des plus grands projets de murale jamais coordonnés par l’artiste qui compte pourtant à son actif la planification de la création de près de 25 œuvres similaires réalisées par des enfants, des jeunes ou des membres de la communauté en Ontario et au Yukon. Parmi celles-ci, on trouve les murales de la Bibliothèque communautaire de Dawson, du Centre des jeunes de Whitehorse ou encore de l’école élémentaire Whitehorse.

Plusieurs séances hebdomadaires

De septembre à novembre, des sessions de création se tiendront au Collège du Yukon tous les mardis et jeudis de 14 h à 18 h, et les mercredis de 16 h à 20 h.

« Un projet d’art où les gens réfléchissent, conçoivent et peignent ensemble promet beaucoup de fun, et il y a à la fin un vrai sentiment de propriété collective », assure Nicole Bauberger. « Ne pas savoir comment vont tourner les choses peut paraître un peu sauvage à cette étape, mais l’important est de garder cet espace ouvert à la communauté, afin qu’elle puisse créer quelque chose de nouveau. »

La présentation du projet a été introduite par l’intervention de la fille de Mme Angela Sidney. Avant de partager avec le public l’Histoire de Kaax’achgook, Mme Ida Calmegane a chanté la chanson tlingite dont s’inspire le thème du projet.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *