Accueil » Actualités » Une initiative emballante pour le recyclage du textile au Yukon

Une initiative emballante pour le recyclage du textile au Yukon

Julien Latraverse

La nouvelle presse à balles pour les textiles, installée à Raven Recycling, permettra de recycler les matières textiles à l’extérieur du territoire et ainsi de réduire leur présence dans les sites d’enfouissement.

La machine est installée depuis janvier, mais les grands froids ressentis pendant ce mois ont retardé son dévoilement.
Photo : Julien Latraverse

 

Une entente tripartite entre Raven Recycling, Whitehorse Firefighters Charitable Society (WFCS) et le gouvernement du Yukon, a permis d’équiper le centre de recyclage de Whitehorse d’une nouvelle presse à balles pour les textiles.

Dévoilée le lundi 24 février dernier, la machine peut comprimer une grande quantité de textiles pour en faire des balles. Celles-ci seront ensuite envoyées à l’extérieur du territoire pour être recyclées ou transformées. « Ces produits peuvent remplacer les matières vierges utilisées par l’industrie textile, ce qui permet de réduire la pollution », souligne la directrice générale de Raven Recycling, Joy Snider.

Par exemple, un « acheteur » peut ainsi acquérir ces balles et trier le textile pour produire « des tapis industriels ou de l’isolation » à partir des diverses pièces de vêtements envoyés, indique le directeur des programmes pour la WFCS, Nicholas O’Carroll.

La Whitehorse Firefighters Charitable Society et Raven Recycling travaillent ensemble depuis 2017 pour détourner le plus possible les textiles réutilisables des sites d’enfouissement en vendant des ballots de textiles à un marché en Colombie-Britannique. « Quand on a commencé ce programme, on ne pouvait pas récupérer tant de vêtements [à l’aide de l’ancienne presse] », commente M. O’Carroll. « En plus, avec cette machine nous pouvons en récupérer dans plus de communautés, au-delà de Whitehorse, peut-être même dans tout le Yukon », déclare-t-il. Le profit de la vente de ces ballots est par la suite divisé également entre Raven Recycling et la WFCS, « pour être réinvesti dans la communauté », assure M. O’Carroll.

Mot d’ordre : désengorger

L’initiative souhaite par ailleurs désencombrer les sites d’enfouissement du Yukon des produits de textiles qui « prennent beaucoup de place », comme le témoigne Nicholas O’Carroll. Une étude menée en 2018 pour le compte de la Ville de Whitehorse a révélé qu’entre 90 000 à 136 000 kilos de textiles réutilisables étaient acheminés chaque année au dépotoir de la municipalité. « La valeur marchande de ces biens n’était pas suffisante pour inciter des entreprises privées à s’attaquer au problème », reconnaît M. O’Carroll.

Le projet vise en plus de réduire les surplus de vêtements dans les friperies locales et autres points de distribution de seconde main. « La quantité croissante de vêtements envoyés […] s’avérait un fardeau trop lourd pour les acteurs concernés », rapporte Nicholas O’Carroll. Il affirme de surcroît que la prise en charge de cet excédent en textile sera gratuite.

Une subvention du Fonds de développement communautaire du Yukon a permis à la WFCS de faire l’acquisition de cette nouvelle presse d’une valeur de 69 000 $. Raven Recycling s’occupe pour sa part de son exploitation et de son entretien. Le gouvernement du Yukon s’engage aussi à acheminer les produits de textiles déposés dans les centres de recyclage à l’extérieur de Whitehorse à Raven Recycling.

Les vêtements laissés pour le recyclage doivent être propres et mis dans un sac. Les chaussures, sac à main et les ceintures ne sont pas acceptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *