Accueil » Actualités » Une campagne positive sur la consommation d’énergie

Une campagne positive sur la consommation d’énergie

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

La Yukon Conservative Society vient de lancer un nouveau programme qui s’appelle Yukon’s Energy Solutions ou, plus familièrement, YES. Et selon la coordonnatrice du projet, Anne Midler, ce nom est révélateur puisque l’organisme a voulu amener une approche positive à la question de la consommation d’énergie.

« Souvent, quand on prend la parole, c’est pour dire non, explique Mme Midler. Non, au développement du gaz naturel liquéfié. Non, au gaz de schiste. À la fin 2014, on est arrivé avec un nouveau projet qui permettrait d’inspirer, mais aussi d’éduquer les gens à proposer des solutions fantastiques qu’il y a en terme d’énergie. »

Une des premières initiatives de ce programme a été de réaliser quatre vidéos avec le réalisateur Marty O’Brien pour montrer des initiatives de gens de la communauté concernant différents thèmes liés à l’énergie : les moyens de transport, l’utilisation d’énergie, l’efficience et la production. Les films ont été présentés le 27 mai au Old Fire Hall. On peut aussi les voir sur le site yes.yukonconservation.org. Le premier film, Transportation, montre plusieurs exemples de gens qui utilisent des moyens de transport alternatifs pour éviter de prendre la voiture ou, s’ils le font, prennent des moyens pour diminuer leur consommation d’essence. Parmi les intervenants, il y a la francophone Nelly Guidici qui a choisi le vélo plutôt que l’auto.

« L’intention derrière ses films est de raconter des histoires qui peuvent inspirer les gens à choisir de nouvelles solutions », continue Mme Midler qui croit qu’il est essentiel de mieux utiliser nos ressources énergétiques pour diminuer l’impact des changements climatiques. « À travers cette campagne, nous avons découvert des solutions alternatives qui permettent non seulement de mieux utiliser nos ressources, mais aussi de développer l’économie. »

Un projet en plein développement

Pour Mme Midler, la production des films n’est pas la fin du projet, mais bien son lancement.

« On veut partager d’autres idées à travers notre site dans la rubrique YES News. Ça va être aussi un endroit pour mettre l’accent sur des personnes et sur leurs projets. On veut mettre en place une plateforme pour parler des initiatives positives. » Le site comprend aussi un blogue. Au moment de l’entrevue, Mme Midler travaillait sur un article concernant l’utilisation de déchets pour créer de l’énergie. « On veut aussi briser quelques mythes comme celui qui veut que le Yukon ne soit pas un bon endroit pour l’énergie solaire. On veut aussi parler de ce qui se fait autour de nous pour s’inspirer des bons coups de nos voisins. »

Parmi ces projets inspirants, Mme Midler souligne un projet de parc éolien à Dawson Creek.

« On veut jouer un rôle de catalyseur et rassembler les gens. » Mme Midler croit qu’il est essentiel d’élaborer un plan de développement propre au Yukon en ce qui concerne la production et la consommation d’énergie.

« On a un potentiel énergétique très important et très diversifié. Par exemple, on peut développer des projets hydrauliques plus petits qui ne mettraient pas en danger l’écosystème avec de l’énergie solaire et de l’énergie éolienne qui viendraient se complémenter. Cela permettrait de décentraliser les activités pour maximiser le développement économique dans les différentes communautés afin que tous en bénéficient. On veut démocratiser la chose pour que les individus puissent jouer un plus grand rôle. » 

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *