Accueil » À la une » Un voyage dans le temps à travers une exposition de photos d’archives

Un voyage dans le temps à travers une exposition de photos d’archives

Nelly Guidici

Une exposition de photographies d’archives retraçant l’histoire des revendications territoriales des chefs des Premières Nations du Yukon est présentée jusqu’au 31 janvier 2020 au Centre culturel des Kwanlin Dün.

Le conseil des Premières Nations du Yukon présente une exposition photographique qui retrace l’histoire de la présentation du document historique Together Today for Our Children Tomorrow sur les revendications territoriales.
Photo : Nelly Guidici

Le Conseil des Premières Nations du Yukon présente pour la première fois une exposition de photographies retraçant l’histoire des nations autochtones du territoire depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. L’exposition nommée Together today for our children tomorrow : a photo journey se base sur le document précurseur qu’une délégation de chefs des Premières Nations du territoire, d’avocats et de membres clés des communautés a présenté le 14 février 1973 à M. Pierre Elliott Trudeau, premier ministre du Canada, afin d’amorcer des négociations territoriales basées sur leur propre conception de la terre et de la relation primordiale qui les lie à elle.

Organiser plus de 1 700 boîtes d’archives

En septembre 2018, le Conseil des Premières Nations du Yukon, qui avait récolté plus de 14 000 photos, 72 000 négatifs, 900 vidéos ainsi que 2 800 enregistrements audio, s’est lancé dans l’immense travail d’archivage de ces documents accumulés depuis vingt ans. Stockés dans les locaux des Archives du Yukon, certains documents ont dû faire l’objet d’une attention toute particulière : « Une partie des archives a été entreposée dans un congélateur pendant deux semaines afin de supprimer les insectes nuisibles (responsables de la dégradation prématurée) », précise David Schlosser, archiviste territorial.

« Ensemble aujourd’hui pour nos enfants demain »

Cette exposition photographique qui voyage dans le temps est présentée par le Conseil des Premières Nations du Yukon comme l’introduction d’un projet plus large. En effet, l’ensemble des archives sera rendu disponible à la consultation publique lorsque l’étape d’organisation et d’identification sera totalement terminée. En attendant, le visiteur se laisse guider par la frise chronologique qui débute en 1867 et présente des photos des chefs et acteurs incontournables de ce périple vers les revendications territoriales. Puis, petit à petit, le fil de l’histoire se déroule et apporte des éclairages culturels et historiques qui permettent de comprendre comment et pourquoi une délégation de chefs s’est rendue à Ottawa en 1973.

On peut, par exemple, lire l’une des citations du Chef Elijah Smith sur l’un de ses portraits datant des années 1960 : « L’une des astuces les plus injustes jamais utilisées pour anéantir une race de personnes est l’émancipation (perte du statut d’indien inscrit au sens de la Loi sur les Indiens). » Un peu plus loin dans la chronologie, en 1966 précisément, une carte topographique représente les territoires traditionnels de chasse et de trappe ainsi que le nom des familles qui vivaient de ces espaces. Les notions de pauvreté, de racisme et d’isolement institutionnel, mais aussi culturel se retrouvent à travers cette exposition; le visiteur réalise alors qu’en une centaine d’années, la vie des autochtones du territoire a changé de façon dramatique et a conduit à la rédaction du document qui donne aujourd’hui son nom à cette exposition.

Une source d’inspiration pour les générations futures

Vecteur de responsabilisation des jeunes générations, le Grand Chef du Conseil des Premières Nations du Yukon, Peter Johnston, estime que ces images mettent en valeur le sacrifice et le dévouement des personnes qui se sont impliquées dans ce périple. « Cela fait quatre ans que je suis Grand Chef au sein du Conseil et ce projet est l’un des plus passionnants de mon mandat, car il représente la puissance d’une trajectoire historique », explique-t-il lors d’une entrevue.

Bien plus qu’une simple exposition photographique, cette inititiave fait la promotion d’une vision sur le long terme et pour laquelle le Grand Chef « porte la responsabilité afin que le savoir traditionnel soit transmis aux sept prochaines générations. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *