Accueil » Actualités » Un stage au Yukon, pourquoi pas?

Un stage au Yukon, pourquoi pas?

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook9Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Émylie Thibeault-Maloney

Une expérience de travail à l’étranger peut être déterminante dans une carrière. Dans certains programmes d’études d’Europe, notamment de la France et de la Belgique, les étudiants doivent effectuer un stage à l’étranger, dans un milieu majoritairement anglophone. Il s’agit d’une occasion intéressante à saisir pour les employeurs yukonnais.

Entrevue avec Mme Louise van Winkle, agente d’immigration désignée à l’Ambassade du Canada en France.

L’Aurore boréale : Quels sont les professions et métiers ciblés par ce type de programmes de stage qui pourraient favoriser les employeurs au Yukon?

Louise van Winkle : Depuis plusieurs années, de très nombreux programmes d’études postsecondaires en Europe exigent un ou même plusieurs stages. Dans certains cas, les étudiants doivent faire un stage dans un autre pays, et parfois dans un pays anglophone. Des étudiants dans divers secteurs tels que le tourisme, l’hôtellerie et la restauration, l’aquaculture, l’agriculture, l’ingénierie et les mines ainsi que les technologies de l’information et des communications, la comptabilité ou encore la petite enfance pourraient souhaiter faire leur stage au Yukon.

A.B. : Les candidats sont-ils qualifiés dans leur domaine?

L.V.W. : Les étudiants qui effectuent leur stage à l’étranger, au Canada par exemple, sont généralement bien avancés dans leurs études. Ils ont donc de bonnes connaissances dans leur domaine et déjà de l’expérience pratique.

A.B. : Combien de temps durent les stages?

L.V.W. : Les stages sont typiquement de trois mois au minimum. Pour les stages de fin d’études, l’étudiant doit effectuer un stage plus long après avoir terminé tous ses cours et comme dernière étape avant d’obtenir son diplôme. Ces stages de fin d’études peuvent être de quatre, cinq ou six mois — jusqu’à douze mois pour les étudiants en maîtrise de gestion hôtelière, par exemple.

A.B. : Qu’est-ce que les stagiaires peuvent apporter aux employeurs?

L.V.W. : Les formations professionnalisantes sont très spécifiques et très pratiques. Ça veut dire que les étudiants peuvent tout de suite intégrer l’équipe et contribuer. Il faut quand même garder à l’esprit que le stage a pour but de valider les acquis en permettant d’appliquer et de développer les connaissances en milieu professionnel. L’employeur s’engage à aider l’étudiant tout au long du stage pour qu’il puisse développer ses connaissances et ses compétences.

A.B. : Y a-t-il des démarches pour l’employeur afin de recruter un stagiaire? Si oui, qu’est-ce que cela implique?

L.V.W. : Expérience internationale Canada (EIC) donne aux jeunes de 18 à 35 ans venant de plus de 30 pays l’occasion d’obtenir un permis de travail pour le Canada. Une douzaine d’organisations reconnues collaborant avec EIC peuvent également offrir des occasions de travail ou de stage au Canada. Sous EIC, l’employeur doit soumettre en ligne l’offre d’emploi ou de stage pour que le candidat puisse ensuite soumettre sa demande de permis de travail.

À propos d’EIC :

• Le programme Expérience internationale Canada est offert à la fois aux étrangers souhaitant travailler au Canada et aux Canadiens désirant acquérir une expérience de travail à l’étranger.

• Par l’entremise du programme, l’obtention d’un permis de travail serait plus rapide et moins coûteuse.

• EIC a conclu des accords avec plus de 30 pays et territoires étrangers, incluant la Belgique, la France et la Suisse. Ces accords sont réciproques, ce qui signifie que les jeunes de ces pays et territoires peuvent également venir travailler et voyager au Canada.

• Les frais de participation à EIC s’élèvent à 150 $.

• Pour plus d’information sur Expérience internationale Canada, on peut consulter : www.canada.ca/EIC

Ce publireportage a été réalisé grâce à la contribution financière d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook9Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *