Accueil » Actualités » Un spectacle rond en bouche

Un spectacle rond en bouche

Un spectacle rond en bouche

Geneviève Doyon

Bacchus, le Dieu du vin, déplace son ivresse et ses débordements jusqu’à Whitehorse les 26 et 27 novembre. Il aura la forme du chanteur rock du Nord de l’Ontario, Hawksley Workman dans le spectacle The God That Comes présenté au Centre des arts du Yukon.

Ce spectacle solo co-créé par M. Workman et Christian Barry raconte l’histoire d’un peuple opprimé par un roi obsédé par le respect des règles de l’ordre à tout prix. En révolte, le peuple se rend dans les montagnes pour vénérer Bacchus lors d’une célébration hédoniste alimentée par le vin, l’euphorie, le sexe et la perte de contrôle.

Entre deux journées de tournage d’un nouveau clip vidéo à Vancouver, Hawksley Workman s’adresse à l’Aurore boréale au sujet de ce spectacle inspiré d’une pièce d’Euripide : « The God That Comes reflète ma colère et ma frustration envers la politique canadienne. » Après onze ans de discussion entre le chanteur et le metteur en scène Christian Barry, M. Workman ajoute que l’aboutissement de cette pièce de théâtre musicale n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment. « Il faut absolument continuer à narrer des histoires à notre gouvernement. Ce qui nous différencie les uns des autres sont nos histoires », ajoute M. Workman, alors qu’on ne cesse de couper nos occasions de les raconter.

The God That Comes combine le théâtre et la musique pour nous rassembler et nous rappeler qu’avant d’être des machines à travailler, paraître et fonctionner en société, nous sommes tous et toutes des animaux. « En écrivant ce spectacle, Christian et moi voulions passer un message social et politique, mais aussi créer un espace de célébration où tout est permis. C’est l’essence même de la musique que de rassembler, et le vin donne le petit coup de pouce nécessaire pour se laisser aller! », explique M. Workman.

M. Workman saisit toujours la chance de se rendre dans le Nord et avoue être complètement amoureux de Whitehorse et de ses habitants. « La plupart des gens habitent dans des villes plus ou moins par hasard, parce que c’est là que se trouvent leur emploi, leurs amis ou leurs familles. Par contre, tous les Yukonnais que je rencontre sont incroyablement passionnés de leur territoire. »

Le Centre des arts du Yukon prend les valeurs du Dieu Bacchus au sérieux et invite le public yukonnais à une dégustation de vins avant le spectacle. Toujours dans l’optique de vous aider à reconnecter avec votre instinct animal. Il est possible de réserver une des tables garnies de vin et d’amuse-gueules montées au premier rang et qui sert de collecte de fonds pour le Centre des arts du Yukon.

Bacchus alias Hawskley Workman vous offre l’occasion de lever son verre en l’honneur de la musique, des plaisirs lubriques et de l’animal en nous. Sans pudeur et sans excuses.

26 et 27 novembre, 20 h.

Billets : www.yukonartscentre.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *