Accueil » Actualités » Société » Un outil d’aide au recrutement en Tunisie

Un outil d’aide au recrutement en Tunisie

Emilie Thibeault-Maloney

Grâce aux services offerts par l’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT), les employeurs peuvent embaucher plus facilement des employés qualifiés en Tunisie. Mme Inès Kabani, chef de service et chargée de coopération avec le Canada, l’Europe et l’Afrique, nous explique en quoi les services de l’agence peuvent être un outil utile pour les employeurs canadiens.

L’ATCT met à la disposition des employeurs ses locaux à Tunis et ses ressources matérielles et humaines. Elle les accompagne dans les opérations de recrutement, depuis l’arrivée à l’aéroport jusqu’au départ.
Photo fournie

L’ATCT est un organisme à but non lucratif siégeant à Tunis, en Tunisie, et ayant des bureaux en Arabie saoudite, au Koweït, au Qatar, aux Émirats arabes unis, au Sultanat d’Oman et en Mauritanie. Depuis plus de 46 ans, l’organisme est chargé du placement des compétences tunisiennes à l’international.

L’Aurore boréale : Comment l’agence peut-elle aider les employeurs du Yukon à pourvoir des postes en s’assurant des certifications et des capacités professionnelles des Tunisiens pouvant
être embauchés?

Inès Kabani : L’ATCT dispose d’une banque de CV avec 24 000 compétences tunisiennes et dans différents domaines (l’éducation, la santé, les TIC, l’ingénierie, la mécanique, le commerce et marketing…). Les candidats ont comme niveau de qualification minimum un baccalauréat ou un brevet de technicien professionnel, en plus d’une expérience minimale de deux ans confirmée.

L’ATCT met cette banque de candidatures à la disposition des employeurs qui souhaitent recruter des Tunisiens. Elle accompagne aussi les candidats comme les employeurs dans le processus de recrutement, et ce, garantissant un service de qualité et non facturé.

AB : Quels sont les domaines d’emploi les plus recherchés?

IK : L’ATCT, pour l’année 2018, a pu placer 2985 recrues tunisiennes. Ces recrutements ont touché le domaine de l’éducation et de l’enseignement (1601 recrues, soit 54 % des placements réalisés), suivi du domaine de la santé (543 cadres), de l’administration (324 recrues) et de l’ingénierie (297 recrues).

En 2017 et en 2018, l’ATCT a reçu 506 offres d’emploi, dont 70 offres du Canada représentant 290 postes, dont 52 % en mécanique, 20 % en tourisme, 7 % en sciences de l’information, 6 % en enseignement, 5 % en électricité électronique et télécommunications, 4 % en santé et 2 % dans les mines.

AB : Quels sont les avantages pour les employeurs de passer par l’Agence pour l’embauche de ses employés?

IK : Vu son expérience et son savoir-faire, l’ATCT traite les requêtes reçues des employeurs par une étude de faisabilité, puise dans sa banque de candidatures et assure la diffusion de l’offre sur son site Web très fréquenté et sur ses réseaux sociaux. Elle est aussi habilitée à diffuser les offres des employeurs étrangers dans les médias nationaux (presse écrite et électronique, radio et télévision).

L’ATCT dispose de conseillers qualifiés qui se chargent du dossier de recrutement par pays, entrent en relation directe avec les employeurs et les accompagnent dans le processus de présélection des CV des candidats appropriés pour répondre à leurs besoins.


Ce publireportage a été réalisé grâce à la contribution financière d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *