Accueil » À la une » Un onzième numéro pour Le Nombril

Un onzième numéro pour Le Nombril

Un onzième numéro pour Le Nombril

Pierre-Luc Lafrance

C’est le 25 avril, dans le cadre d’un café-rencontre au Centre de la francophonie, que sera lancée la 11e édition de la revue Le Nombril. Éditée par l’organisme Les EssentiElles en 2004, cette revue s’intéresse aux questions liées à la périnatalité et à la petite enfance pour les parents francophones du Yukon, mais aussi à ceux qui vivent en milieu minoritaire dans l’ensemble du Canada.

Ce onzième numéro est placé sous le signe des choix. Pour Maryne Dumaine, la coordonnatrice de la revue, la question des choix est importante pour les parents. « On traite autant des choix financiers que ceux liés à l’éducation des enfants. On parle même de choix de la langue, du choix de l’éloignement familial, du choix de prénom, etc. Ce thème est d’autant plus important qu’on a l’impression qu’au Yukon, on a encore plus de choix qu’ailleurs. Ici, on ressent moins le jugement des gens. Chacun est libre d’être sa propre personne, ce qui permet de prendre des directions inusitées. Par exemple, dans le numéro, on parle des choix de vie non conventionnels. Mais, comme je le rappelle dans mon éditorial, l’important, c’est d’assumer ses choix. »

Ce numéro donnera encore plus de place aux familles du milieu. Par les photos, bien sûr, mais surtout à travers les témoignages des gens. « Le sujet des choix se prêtait bien aux témoignages. On a ainsi pu partager de l’information utile à travers l’expérience des gens », soutient Mme Dumaine.

Si la revue s’adresse d’abord aux familles, son rayonnement est beaucoup plus grand. De tous les projets des EssentiElles, c’est celui qui connaît le plus de succès et qui est le plus connu… même chez les gens qui n’ont pas d’enfants.

Le numéro comprend 28 pages, ce qui est un peu plus que la moyenne habituelle de 24 pages. La revue sera distribuée gratuitement au Yukon dans les centres de santé et les endroits ressources pour les familles. Des exemplaires seront aussi envoyés partout au Canada, dans différents centres de ressources pour les familles, dans des associations de sages-femmes ou encore dans des hôpitaux.

Un lancement sous le signe de la famille

Lors du lancement, la famille sera à l’honneur. Il y aura un menu spécialement conçu pour les enfants et il y aura de l’animation pour eux. « On pense même à un petit comptoir où les enfants pourraient aller chercher leur nourriture », soutient Maryne Dumaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *