Accueil » Actualités » Un nouveau magasin de charité devrait voir le jour à Whitehorse

Un nouveau magasin de charité devrait voir le jour à Whitehorse

Kelly Tabuteau

Après la fermeture du magasin de charité de l’Armée du Salut en avril 2017, de nombreuses personnes se sont retrouvées démunies pour trouver des vêtements ou des équipements de cuisine à bas prix à Whitehorse. Le centre-ville ne possédant aucun magasin gratuit (free store), il n’existait en effet déjà que peu d’options pour les gens dans le besoin. Devant cette demande croissante, plusieurs organismes sans but lucratif ont commencé à réfléchir à une solution. C’est ainsi qu’est né le comité directeur du magasin de charité de la communauté de Whitehorse il y a quatre mois.

Associations et individus au cœur du projet

Approché par deux organismes différents, Bruno Bourdache, directeur général de l’organisme Volunteer Benevoles Yukon, explique l’origine du projet : « Deux organismes, Humane Society Yukon et Little Footprints, Big Steps m’ont contacté à différents moments, mais avec le même sujet : celui d’un nouveau magasin de charité, géré par des associations à but non lucratif. Après quelques rencontres pour sonder l’intérêt à la fois du public et celui de l’OSBL, nous avons décidé d’aller de l’avant! »

Bruno Bourdache, de Bénévoles Yukon. Photo : Kelly Tabuteau


Aujourd’hui, M. Bourdache partage la coprésidence de ce comité avec Shonagh McCrindle, de la Yukon Association for Community Living. Encore au stade de l’étude de faisabilité, ce groupe de travail espère l’annonce future d’une subvention par le gouvernement du Yukon pour commencer le plan d’affaires et vérifier la viabilité du projet. Shonagh McCrindle ajoute : « Si tout se passe bien, nous espérons une ouverture dans un peu moins d’un an. La magie opère déjà! »

Des objectifs multiples

Si certains membres du comité comme la Coalition anti-pauvreté du Yukon et le programme Outreach Van de Many Rivers Councelling se réjouissent de l’objectif premier de ce nouveau projet, à savoir offrir des ressources à des prix accessibles à une communauté dans le besoin, le développement de ce magasin vise d’autres buts. Ainsi, l’association Zero Waste Yukon s’est jointe au comité pour aider à la réduction de la quantité de déchets déposés dans les décharges publiques. Par ailleurs, la nouvelle friperie viserait également à soutenir le développement de compétences pour les personnes ayant des obstacles à l’emploi.

Le comité décisionnel souhaite tenir la population informée de l’évolution du projet. Depuis quelques semaines déjà, les annonces dans les médias sociaux s’enchaînent, demandant aux personnes qui ne se servent plus d’objets propres et réutilisables de les conserver temporairement dans l’attente de l’ouverture de la friperie. En cas de problème de stockage, le comité conseille d’apporter leur surplus aux organismes qui collectent déjà des dons : certaines églises comme l’église de Whitehorse de Nazarene; la société de charité des pompiers de Whitehorse (qui dispose de bacs pour récupérer des vêtements à Raven Recycling) ou encore les magasins de seconde main  Sequels ou Changing Gear.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *