Accueil » Actualités » Un film d’animation inuit sur le chamanisme récompensé en France

Un film d’animation inuit sur le chamanisme récompensé en France

Nelly Guidici

Angakusajaujuq : L’Apprentie chamane est le fruit de la collaboration de deux maisons de production inuites, Kingulliit à Igloolik et Taqqut à Iqaluit.

L’Apprentie chamane est l’histoire d’une jeune fille qui doit affronter sa première mise à l’épreuve : un voyage sous terre pour rendre visite à Kannaaluk, “Celle d’en dessous”, qui détient les réponses quant à la raison pour laquelle un membre de la communauté est tombé malade. Illustration : anima-studio.com.

 

 

Destiné à un large public, ce film d’animation de 20 minutes a été récompensé au Festival international du film d’animation d’Annecy en juillet 2021. Également sélectionné au Festival international du film de Toronto qui aura lieu le mois prochain, ce film est une création en animation en volume (stop motion, en anglais) qui met en scène des marionnettes qui apportent l’illusion de personnages dotés de mouvements naturels.

Une centaine de personnes ont travaillé pendant deux ans sur ce film, qui est une adaptation d’un conte traditionnel inuit du nord de la région de Baffin. Sous les traits d’une jeune apprentie chamane qui doit faire face au monde des esprits tout en suivant les enseignements de sa grand-mère qui la guide pendant ce voyage spirituel, c’est tout un pan de la cosmologie inuite qui prend vie à l’écran.

« Le chamanisme est une importante part de l’histoire, parce que nous cherchons la voie de la réconciliation. Les pensionnats ont écarté le système de croyances traditionnelles et c’est très important qu’en 2021 le chamanisme inuit soit [au cœur] d’un film d’animation dirigé par une équipe inuite », indique Neil Christopher, l’un des producteurs au sein de Taqqut.

Zacharias Kunuk, directeur du projet aux côtés d’Evan DeRushie, a travaillé auprès de personnes ainées afin que le film soit fidèle à la vision du monde spirituel transmise de génération en génération. « Il [Zacharias Kunuk] nous a transmis des images de qulliq, la lampe traditionnelle inuite à l’huile de phoque, à titre de référence afin que nous reproduisions exactement la lumière reflétée par les petites flammes dans l’iglou », précise Neil Christopher, qui se dit incroyablement chanceux d’avoir pu collaborer avec ces deux réalisateurs.

Reconnu internationalement pour son film Atanarjuat, la légende de l’homme rapide, Zacharias Kunuk a souhaité, à travers cette toute nouvelle production, laisser un témoignage aux générations futures, ce à quoi ressemblait le mode de vie traditionnel avant la colonisation et l’évangélisation de l’Arctique.

 

Articles de l’Arctique est une collaboration des cinq médias francophones des territoires : les journaux L’Aquilon, l’Aurore boréale, et Le Nunavoix ainsi que les radios CFRT et Radio Taïga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *