Accueil » À la une » Un élan de soutien pour Nicole Edwards

Un élan de soutien pour Nicole Edwards

Maryne Dumaine

Qui au Yukon ne connaît pas la talentueuse Nicole Edwards? Originaire de l’Ontario, la chanteuse de jazz, folk et blues partage son talent avec la communauté yukonnaise depuis 1997.

Nicole Edwards a des défis de santé. Pour l’aider, ses proches ont mis en place un système de collecte de fonds qui lui permettra de subvenir à ses besoins immédiats. Photo fournie

 

Résilience face à la maladie

En 2001, Nicole apprend qu’elle est atteinte d’une maladie chronique et auto-immune : la sclérodermie. Malgré cette maladie, la chanteuse continue ses projets artistiques. Aujourd’hui, elle a cinq albums à son palmarès, et très récemment, elle a même participé avec Marten Berkman et Michaëla St-Pierre à un projet vidéo au sujet de la résilience face à la maladie.

Cependant, bien que son état de santé soit resté relativement stable pendant plusieurs années, les diagnostics ont évolué pour inclure d’autres maladies. Raynaud, Lyme, Hashimoto et épuisement des glandes surrénales affectent désormais l’artiste. Lors des dix-huit derniers mois, Nicole a dû se concentrer sur sa santé, et malgré tout, allongée presque constamment sur son canapé, elle ne cesse de réfléchir à des idées créatives et elle continue d’être pleinement motivée pour apporter sa contribution artistique à la communauté. Son état, cependant, continue de se dégrader.

Fonds de soutien

C’est pourquoi ses proches ont décidé de créer un fonds de soutien. « Nous utilisons le modèle Patreon, car Nicole est une artiste! », peut-on lire sur le site dédié à cette collecte de fonds. Il s’agit d’une plateforme de financement participatif semblable à GoFundMe ou à d’autres plateformes plus connues. Néanmoins, celle-ci est dédiée aux artistes. Elle permet de faire des dons réguliers, mensuels, au moyen d’une carte de crédit.

« Nicole doit se concentrer sur sa santé et sur ses besoins immédiats. Plus précisément, la nutrition, la médication appropriée et le repos. Elle réduit au minimum la correspondance électronique et ne fait pas beaucoup de visites ou de rencontres sociales », explique Ruth Lera, amie de Nicole et instigatrice de la campagne de financement. « Nous avons décidé d’employer une personne de confiance pour prendre soin de Nicole, afin qu’elle puisse rester chez elle », explique-t-elle.

Une façon communautaire de faire face à la maladie

Les fonds collectés via cette page Patreon seront utilisés pour financer les soins professionnels et des médicaments.

Le site Patreon permet donc de contribuer à une nouvelle méthode de prise en charge, axée sur la communauté. « C’est une façon communautaire de percevoir les soins de santé, un peu à l’ancienne », explique Ruth. « Nicole pourrait être à l’hôpital, mais ce n’est pas ce qu’elle veut. Alors en tant que communauté et en tant qu’amis, nous voulons lui permettre de respecter ses souhaits. Se soigner au Yukon proche de sa communauté, de ses amis; manger de la nourriture locale et biologique, faite maison… »

« Il est possible de donner seulement 5 $ par mois », explique Ruth. « C’est le prix pour vous d’un latte, mais tous ensemble, c’est ce qui permettra à Nicole d’obtenir les soins dont elle a besoin. »

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site www.patreon.com/user?u=16166022. Pour le moment, 1300 $ ont été récoltés. Les organisateurs estiment que Nicole aurait besoin de 4500 $.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *