Accueil » À la une » Un concours pour le respect de la nature

Un concours pour le respect de la nature

Marie Mounier

Yukan Canoe organise un concours photo afin de motiver les Yukonnais à nettoyer la rivière et de les sensibiliser au respect de l’environnement.

Après les déchets de la mine, des usines et de l’armée, ce sont les déchets laissés par les habitants qui détériorent le plus les rivières du Yukon. C’est pourquoi les amateurs de sport d’eau vive se mobilisent contre la pollution des rivières. 
Photo fournie

 

Afin de retrouver la propreté originelle des rivières du Yukon, Yukan Canoe met en place un concours photo afin que la population du territoire se mobilise autour de la nature.

Le concept est simple, mais efficace : remplir un sac de détritus trouvés le long des rivières et des lacs et poster une photo de la mission accomplie sur la page Facebook de Yukan Canoe. En plus d’avoir accompli un geste civique et bénéfique pour l’environnement, les participants se voient directement remercier d’un chèque-cadeau de 10 dollars pour profiter d’une des nombreuses activités proposées par l’organisme de location et de cours de kayak ou canoé. S’en suivra, le 1er juillet, un tirage au sort qui permettra alors à deux des participants de remporter un autre bon de 100 dollars de Yukan Canoe ou de Kanoe People. L’occasion pour les Yukonnais gagnants d’aller pagayer sur les rivières qu’ils auront alors pris le temps de nettoyer auparavant.

Un concours engagé pour l’environnement du territoire

À la fonte printanière, quand l’eau se déverse enfin librement dans les rivières du Yukon, ce sont aussi des amas de déchets accumulés durant l’hiver qui s’écoulent au gré de l’eau. C’est pour tenter de rendre aux flots son éclat naturel que Trevor Braun, l’un des moniteurs de Yukan Canoe, a décidé de lancer cet événement. « C’est une façon pour nous de promouvoir le respect de la nature, de pousser les utilisateurs à participer au nettoyage des rivières », explique l’instructeur. Raphaël Demers, kayakiste aguerri des eaux du Yukon, a trouvé lors de ses premières sorties en bateau de nombreuses canettes et bouteilles qui auraient pu être recyclées.  « C’est une honte que nous ne sachions pas apprécier la beauté d’un tel environnement », s’exclame-t-il, et pourtant c’est une réalité qui gâche trop facilement les paysages du Yukon.

Des gestes simples, mais un manque de pratique

Ce sont des conseils affichés dans les parcs, sur Internet, dans les brochures. Respecter son environnement, ne laisser aucune trace derrière soi, utiliser les facilités offertes par le gouvernement. Malgré tout, d’année en année à la fin de l’hiver, le résultat reste le même. « Les Yukonnais ont tendance à blâmer les touristes. Pourtant, cette année, les rivières ont été dans le même état déplorable que les années précédentes alors que la saison touristique quant à elle a été réduite », affirme Trevor Braun. Des propos soutenus par le passionné de kayak qui ajoute : « Les gens devraient comprendre les conséquences à long terme que cela peut avoir, réfléchir à comment nous souhaitons laisser la planète aux générations futures. »

C’est donc le devoir de tout un chacun de respecter l’environnement, mais aussi celui des prochains amoureux de la nature qui viendront profiter d’une balade en eau vive. Alors, le Yukon n’attend plus et c’est dès aujourd’hui qu’il faut passer à l’action en protégeant les rivières du Yukon et la nature qui les entoure.

Initiative de journalisme local
APF–Territoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *