Accueil » À la une » Trois Franco-Yukonnaises honorées

Trois Franco-Yukonnaises honorées

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

Le 6 septembre, l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC) fêtait son 100e anniversaire dans le cadre d’une soirée gala à Ottawa. Pour l’occasion, le mouvement a décidé d’honorer 100 femmes qui ont joué un rôle important dans la francophonie canadienne. La cérémonie était présidée par Michaëlle Jean qui fut la troisième femme à occuper le poste de gouverneur général du Canada. Pour le Yukon, trois femmes ont été sélectionnées. Il s’agit d’Angélique Bernard, de Jeanne Beaudoin et, à titre posthume, d’Émilie Tremblay.

Angélique Bernard était présente à la cérémonie et a reçu les honneurs en son nom et en celui des deux autres bâtisseuses yukonnaises. Elle est ici accompagnée de Maryne Dumaine (à gauche) qui représentait Les EssentiElles. Photo : fournie.

Angélique Bernard était présente à la cérémonie et a reçu les honneurs en son nom et en celui des deux autres bâtisseuses yukonnaises. Elle est ici accompagnée de Maryne Dumaine (à gauche) qui représentait Les EssentiElles. Photo : fournie.

Angélique Bernard était sur place lors de la cérémonie. « C’était vraiment très bien. On était reçu au Centre national des arts et la soirée a été très touchante. Nous étions 38 femmes ou représentants sur place. Lors de la première partie, il y avait des projections pour rendre hommage aux femmes qui n’étaient pas présentes. Ensuite, les femmes sur place étaient invitées à monter sur scène et recevaient un certificat des mains de Michaëlle Jean. D’ailleurs, elle a été elle-même honorée. »

La remise des prix devait se terminer vers 20 h 30 pour passer au volet musical, mais ça s’est continué jusqu’à 22 heures. « Le retard n’a pas causé vraiment de problème. Au contraire, ça nous a permis de nous parler entre nous. Il y a des femmes que je n’avais pas vues depuis longtemps. Nous n’avons pas souvent de réunion comme ça où nous sommes tous sur place à cause de manque de financement. »

À noter qu’il y avait une autre Yukonnaise sur place : Maryne Dumaine qui représentait l’organisme Les EssentiElles.

Plus de détails dans notre version papier (journal du 10 septembre).

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *