Accueil » Actualités » Toutes les raisons sont bonnes pour apprendre le français

Toutes les raisons sont bonnes pour apprendre le français

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Émylie Thibeault-Maloney

Une fois de plus, cette année, l’Association franco-yukonnaise, de concert avec le gouvernement du Yukon, offre des cours de français langue seconde aux adultes intéressés. Destinés aux employés du gouvernement comme aux membres du public, ces cours sont axés sur l’expression orale, et la grammaire qui est enseignée vise avant tout à permettre aux apprenants de communiquer clairement dans la langue de Molière.

En moyenne, chaque année, on compte entre 115 et 120 inscriptions par semestre aux cours réguliers. De ce nombre, environ 54 % sont des réinscriptions, ce qui signifie que la majorité des étudiants reviennent d’année en année pour poursuivre leur apprentissage.

« Ce que j’observe, c’est qu’il y a un engouement pour le français dans la communauté en général. Je pense que le français est à la mode », explique Mme Stéphanie Bourret, gestionnaire en formation à l’Association franco-yukonnaise.

Une clientèle variée

Les profils des apprenants sont variés : du travailleur qui souhaite être apte à offrir un service en français au retraité qui vise à garder la forme cérébrale, en passant par celui qui rêve de voyager en France, on voit toutes sortes de types d’apprenants. On compte également bon nombre de parents qui ont des enfants en immersion française et qui souhaitent être en mesure de communiquer avec eux et de les aider avec leurs devoirs. Toutefois, il ne faut pas se faire d’illusion; les enfants progressent beaucoup plus rapidement que leurs parents.

Parmi les étudiants, on compte également plusieurs nouveaux arrivants au Canada, pour qui l’apprentissage des deux langues officielles est primordial. C’est le cas de Mme Liudmila Lebarge qui suit des cours de français à l’Association franco-yukonnaise depuis 2008. « Je suis Canadienne maintenant, et je me sens obligée de connaître toutes les langues officielles. C’est important pour moi de lire et comprendre les deux langues », explique-t-elle. « Aussi, j’ai un jeune fils en immersion française et je veux l’aider avec son apprentissage du français. Je suis heureuse de pouvoir le faire en lui lisant de petits livres en français », ajoute-t-elle.

Les cours sont également populaires auprès des employés du gouvernement du Yukon. Au niveau débutant, on mise surtout sur les phrases de bienvenue, par exemple. « C’est toujours une belle victoire pour eux quand ils sont capables de servir quelqu’un en français. C’est le but, qu’ils soient capables de faire ça », explique Mme Anne Savoie, coordonnatrice de l’enseignement du français aux adultes à la Direction des services en français.

Des cours pour tous les niveaux

Au total, ce sont huit niveaux de cours qui sont offerts. D’ailleurs, le fait que tous puissent s’inscrire aux cours de jour ou de soir indépendamment du fait qu’ils soient employés du gouvernement ou membres du public permet de former plus facilement des groupes complets et d’offrir davantage de choix de niveaux. Chaque niveau prend un an à compléter.

Une année compte donc deux semestres réguliers, soit de septembre à décembre et de janvier à avril, et un semestre réduit en mai et juin, où l’accent est mis sur l’expression orale.

Le prochain semestre de douze semaines commencera dans la semaine du 18 janvier (le 15 janvier pour les cours offerts le vendredi).

Les frais d’inscription s’élèvent à 225 $ (plus le matériel) pour les cours réguliers et à 65 $ pour les séances de conversation qui sont offertes aux étudiants inscrits.

Pour obtenir de plus amples renseignements, on peut communiquer avec Anne Savoie (anne.savoie@gov.yk.ca) ou Stéphanie Bourret (sbourret@afy.yk.ca).

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *