Accueil » À la une » Terrains de camping et parcs territoriaux : le Yukon dévoile sa nouvelle stratégie

Terrains de camping et parcs territoriaux : le Yukon dévoile sa nouvelle stratégie

Maryne Dumaine

Le gouvernement territorial a publié sa Stratégie sur les parcs du Yukon. Ce document qui vise une période de dix ans prévoit, entre autres, l’augmentation des frais de camping, à compter de 2022.

Photo : Maryne Dumaine

Le document dévoilé le 24 septembre dernier établit des orientations stratégiques qui permettront « d’assurer de façon viable les bienfaits pour la santé ainsi que les avantages environnementaux, économiques et sociaux des parcs et des terrains de camping. Elle vise à garantir des terres, une population et une économie saines », explique le communiqué.

Augmentation des frais

Si originairement, une augmentation était prévue pour 2021, Mike Etches, directeur de Parcs Yukon, a expliqué que le processus d’augmentation a été reporté en raison de la pandémie. C’est donc dans deux ans que les frais de camping augmenteront. Les frais pour un permis annuel passeront dès lors de 50 $ (tarif actuel) à 100 $, pour une année transitoire, puis à 200 $ en 2023. Le tarif par nuitée passera quant à lui de 12 $ à 20 $, et ce, dès 2022.

Concernant les personnes aînées qui bénéficiaient d’un permis gratuit à l’année, elles devront dès lors mettre la main à la poche. Elles pourront bénéficier cependant d’un rabais de 50 %, donc d’un permis annuel au tarif de 50 $ en 2022, puis de 100 $ en 2023.

Tandis que l’annonce de la stratégie concerne les dix prochaines années, les représentants du gouvernement n’ont pas souhaiter se prononcer au sujet de possibles augmentations pour les années au-delà de 2023.

Stratégie de développement

La stratégie, disponible intégralement en français en ligne, prévoit diverses actions de développement. Notamment, l’extension de la saison de camping à partir du 1e mai (au lieu du 15 mai habituel) jusqu’au 30 septembre. Lors de la conférence, les dirigeants ont également mentionné qu’ils exploraient des options pour permettre l’utilisation des terrains de camping durant la saison hivernale.

Le document mentionne aussi la construction d’un nouveau terrain de camping proche de Whitehorse pouvant accueillir jusqu’à 150 places, de nouveaux chemins de randonnée dans les campings populaires, ainsi que l’augmentation des sites de camping sauvage, accessibles par voie d’eau ou par des sentiers. Il prévoit également un système de réservation en ligne qui permettra aux résidents d’obtenir un rabais de 2 $ sur le tarif journalier, à compter de 2022.

Le plan prévoit, dans un objectif de réconciliation, plus de collaboration avec les Premières Nations.

Quelques chiffres

En 2018, plus de 89 000 persones ont séjourné dans les parc territoriaux, pour un total de 57 000 nuitées. Le gouvernement du Yukon entretient 42 terrains de camping comptant plus de 1 000 emplacements, douze lieux de loisirs et six grands parcs sauvages, dont le parc Tombstone.

Au total, plus de 1 500 Yukonnaises et Yukonnais, 200 non-résidents, dix gouvernements des Premières Nations et 28 organismes yukonnais ont formulé des commentaires sur la version provisoire de la stratégie en 2018 et en 2019.

Actuellement, le gouvernement récupère environ 10 % des frais reliés aux parcs, grâce aux frais de camping. Avec les nouveaux tarifs, il est estimé que ce montant montera alors à 20 %.

La stratégie indique que l’utilisation des terrains de camping à travers le territoire a augmenté de façon constante au cours de la dernière décennie, et cela devrait se poursuivre. Entre 2008 et 2018, le nombre de personnes utilisant les terrains de camping a augmenté de 80 %. Les responsables gouvernementaux affirment que si la tendance se poursuit, la demande de camping doublera d’ici 2024 et triplera d’ici 2028, par rapport à 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *