Accueil » À la une » Suivre le son des castagnettes

Suivre le son des castagnettes

Suivre le son des castagnettes

Geneviève Doyon

Si vous trouvez que la chaleur printanière tarde à se manifester, soyez rassurés : le sang latin de la compagnie Rosario Flamenco va réchauffer le Yukon en entier avec son spectacle Mis hermanas : thicker than water, my sisters and I. Ce spectacle récompensé du Isadora Award of Excellence in choreography en 2009 sera au Centre des arts du Yukon le 9 avril prochain.

La production Mis Hermanas est le fruit multidisciplinaire de la compagnie Rosario Flamenco fondée par la chorégraphe, professeure et interprète Rosario Ancer.

Mis Hermanas est une œuvre biographique qui met en scène l’histoire d’Ancer. À travers la danse, la narration, la musique en direct, les effets sonores et la projection vidéo, on découvre son parcours. On la suit de son Mexique natal où elle rêve de devenir danseuse, jusqu’en Espagne où son ambition d’être une professionnelle du flamenco se concrétise. Finalement, c’est au Canada que l’artiste mexicaine et son mari, le directeur musical de la compagnie, décident de s’installer et créer leur compagnie en 1989.

Sur scène, Ancer est accompagnée de sept autres danseuses. La personnalité de chacune de ses sœurs de qui elle est séparée est personnifiée par les danseuses qui nous font voyager à bord de la magie des souvenirs d’enfance.

Elles dansent au son de la musique exécutée en direct par des maîtres du flamenco provenant d’Espagne, du Mexique et du Canada, sous la direction musicale de Victor Kolstee.

La compagnie Rosario Flamenco souhaite entretenir un équilibre artistique entre le respect de la tradition flamenco et la capacité de cette danse espagnole à évoluer et se laisser influencer par d’autres cultures et médiums.

En période de création, Ancer fait souvent appel à des danseurs d’autres cultures et de formations différentes pour obtenir une richesse esthétique et émotive unique. C’est ainsi que la passion, la rigueur et le bagage émotif du flamenco restent au cœur de Mis Hermanas, sans pour autant restreindre le spectacle au moule traditionnel de cette danse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *