Accueil » Actualités » Soutien à des projets de prévention de la violence faite aux femmes autochtones

Soutien à des projets de prévention de la violence faite aux femmes autochtones

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le gouvernement du Yukon a annoncé fin septembre l’octroi d’un fonds de 148 000 $ afin d’appuyer la mise en œuvre de cinq projets communautaires visant à prévenir la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

Jeudi 4 octobre, plus d’une centaine de personnes s’étaient réunies sur les rives du fleuve Yukon pour honorer la mémoire des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. La vigile Sœurs par l’esprit, qui se tient chaque année à la même date, s’est terminée autour du totem de la rue Front. Photo : Nelly Guidici


Mené par la Teen Parent Access to Education Society, un programme de participation des aînés à l’école a été doté de 48 000 $ sur deux ans. Ce projet permettra de préparer et d’offrir 40 journées de visites d’aînés dans les écoles du Yukon afin de développer le lien intergénérationnel, renforcer et enseigner les valeurs et les arts traditionnels et encourager les élèves à consulter les anciens dans le futur.

Quatre autres projets ont chacun été dotés de 25 000 dollars, soit le maximum permis sur un an. Le programme d’aide alimentaire Sally and Sisters/Sœurs, soumis par la Banque alimentaire de Whitehorse, permettra notamment d’offrir aux femmes et à leurs enfants deux dîners chauds par semaine, soit les lundis et vendredis de midi à 13 h, dans un environnement sécuritaire et sans alcool.

« Il y a huit ans, quand le programme d’aide alimentaire Sally and Sisters/Sœurs a vu le jour, nous avons réuni plusieurs organismes sans but lucratif qui avaient à cœur de fournir un endroit sécuritaire et sans alcool aux femmes et à leurs enfants pour le repas du midi », se souvient Kristina Craig, directrice du programme d’aide alimentaire Sally and Sisters/Sœurs. « Nous avons pu compter sur le soutien de la communauté qui a participé à notre campagne épistolaire. Le fait de bénéficier d’un financement stable […] nous est essentiel pour continuer d’offrir des repas chauds dans un endroit accueillant, à la banque alimentaire. Nous sommes reconnaissants de ce soutien. Les familles qui viennent manger le sont aussi! »

Réconciliation et guérison

Pour son programme Moving Forward with Reconciliation, le Whitehorse Aboriginal Women’s Circle a également bénéficié d’une aide financière pour élaborer et animer une série de présentations sur les thèmes de la réconciliation et de la prévention de la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

« La violence sexiste demeure une barrière constante à la véritable égalité des sexes au Yukon », a déclaré par voie de communiqué la ministre responsable de la Direction de la condition féminine, Jeanie Dendys. « Les femmes et filles autochtones sont d’autant plus susceptibles d’être victimes de ce type de violence. Ces projets proposent plusieurs approches innovantes de soutien aux victimes de violence et à leur famille, grâce à des initiatives communautaires culturellement appropriées. »

Les Premières Nations de Kluane et de Nacho Nyak Dun pourront elles aussi mettre en œuvre deux projets axés sur le processus de guérison traditionnelle.

À travers le programme Reclaiming our Spirits & Sharing our Stories (Récupérer nos esprits et raconter nos histoires), la Première Nation de Kluane permettra à de jeunes femmes de participer à trois retraites de guérison dans la nature. Ce programme leur offrira soutien et sécurité tout en favorisant le développement de leurs compétences et celles de leurs familles.

Enfin, un financement de 25 000 dollars permettra au groupe de soutien Circle of Dreams, ouvert aux femmes de Mayo, de se réunir toutes les deux semaines afin de permettre aux participantes de s’entraider dans leur cheminement vers le rétablissement et la guérison holistique. Le programme inclut également une retraite d’une semaine dans la nature.

Le gouvernement a indiqué que l’attribution du Fonds de prévention de la violence faite aux femmes autochtones pour 2018-2019 a été déterminée par un comité formé d’employés du gouvernement du Yukon et de membres du Conseil consultatif sur les questions touchant les intérêts de la femme.

Le Fonds de prévention est administré par la Direction de la condition féminine et vise à soutenir des initiatives locales conçues et mises sur pied par et pour des femmes autochtones yukonnaises. Les intéressées sont invitées à communiquer avec la Direction lorsque l’appel à projets annuel sera annoncé vers la fin de l’automne.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *