Accueil » À la une » Simon Geoffroy de retour au Yukon

Simon Geoffroy de retour au Yukon

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le 20 juillet dernier, Simon Geoffroy rentrait en vélo à son domicile lorsqu’une camionnette l’a percuté. Transporté dans un état grave à l’Hôpital général de Vancouver, le jeune homme est aujourd’hui de retour au Yukon. L’Aurore boréale l’a rencontré.

« Je remercie tout le monde, les amis, la communauté, les entreprises pour tout ce que vous avez fait pour moi. Cela a compté beaucoup pour mon rétablissement. » Simon Geoffroy-Gagnon. Photo: Sylvie Geoffroy

« Je remercie tout le monde, les amis, la communauté, les entreprises pour tout ce que vous avez fait pour moi. Cela a compté beaucoup pour mon rétablissement. » Simon Geoffroy-Gagnon. Photo: Sylvie Geoffroy

Vous avez passé les quatre derniers mois à Vancouver. Quelles sont les dernières nouvelles?

J’étais à l’hôpital, puis pendant deux mois au centre de rééducation GF Strong. Mais une semaine avant de revenir à Whitehorse [il y a un mois NDLR], j’ai eu une infection à la jambe et j’ai dû retourner à l’hôpital pour subir une nouvelle chirurgie et faire remplacer la barre de métal que j’avais dans l’os. Je prends des antibiotiques et je continue ici mes séances quotidiennes de physiothérapie.

Vous avez subi au total neuf interventions chirurgicales…

Oui, j’ai eu neuf chirurgies au total, et les deux premières, c’était pour ma jambe. Et c’est une semaine après que mon cerveau a commencé à déconner. Comme j’ai frappé ma tête sur le pare-brise, même avec le casque, le choc était très violent. Avec six chirurgies pour éviter le pire, mon cerveau est encore en train de récupérer. Aujourd’hui, je ne peux encore pas voir avec la moitié de mon œil droit, et c’est problématique. Les médecins ne savent pas si je retrouverai complètement la vue, mais avant, je ne pouvais pas bouger mon œil d’un côté. Maintenant, je peux, donc il y a du progrès. Même s’il faut encore du temps, je suis content de la façon dont ça a évolué.

Deux mois à l’hôpital, ça doit être ennuyeux!

C’était plate, d’autant plus qu’il n’y avait pas d’Internet à l’hôpital, donc je ne faisais pas grand-chose, je m’emmerdais pas mal (sourire). À GF Strong ça allait mieux, il y avait Internet, les séances avec l’ergothérapeute et la physiothérapie. J’avais aussi des sessions avec l’orthophoniste, car avec le choc, j’avais encore du mal à trouver mes mots. Maintenant, ça va mieux. Et il y avait aussi la piscine une fois par semaine, donc c’était moins plate!

La communauté de Whitehorse s’est mobilisée pour soutenir votre famille. Comment l’avez-vous vécu?

C’était super bien. Je veux dire, je ne savais pas si le monde allait penser à moi, des choses comme ça, mais tout le monde a pensé à moi, donc ça fait vraiment plaisir. Ma famille, ma mère et mon père sont restés avec moi pendant les quatre mois à l’hôpital et au centre de rééducation, et des amis sont aussi venus de Kelowna et de Whitehorse me voir deux ou trois fois, c’était cool. Merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait, pis maintenant, je suis correct.

Pensez-vous pouvoir bientôt reprendre vos activités?

Je n’ai pas encore repris le sport, même si je monte sur un vélo quand je vais m’entraîner. Ça va bien, ça marche, mais je ne peux pas vraiment encore courir pour l’instant, ou sauter, des choses comme ça, puisque la jambe n’est pas encore complètement régénérée. Pour ce qui est de l’école, je suivais des études d’ingénieur électrique depuis trois ans à Kelowna quand j’ai eu mon accident. En janvier, je vais suivre un cours de maths au collège, pour me rattraper un peu, mais je vais profiter de cette année pour me remettre. L’année prochaine, je suivrai un semestre de cours, puis je travaillerai en été, comme au Collège du Yukon où j’étais coordonnateur de camp. J’apprenais aux petits enfants comment étudier l’électronique, et comment faire des robots! Après, je reprendrai une année d’étude, et ce sera fini!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *