Accueil » À la une » Signature d’une entente pour favoriser l’emploi

Signature d’une entente pour favoriser l’emploi

Signature d’une entente pour favoriser l’emploi
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

Le 4 septembre, le député du Yukon, Ryan Leef, au nom du ministre de l’Emploi et du Développement social Jason Kenney, et la ministre de l’Éducation Elaine Taylor ont signé l’entente complète sur le Fonds canadien pour l’emploi, ce qui comprend la création de la Subvention canadienne pour l’emploi.

Ryan Leef et Elaine Taylor ont signé l’entente lors de la conférence de presse qui a eu lieu le 4 septembre. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Ryan Leef et Elaine Taylor ont signé l’entente lors de la conférence de presse qui a eu lieu le 4 septembre. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Cette entente va faire en sorte que le Yukon va recevoir 1 million de dollars par année pendant six ans pour investir dans la formation axée sur les compétences. La moitié de cette somme revient au territoire en fonction de son nombre d’habitants dans le financement global de 500 M$ qui est remis par le gouvernement canadien aux provinces et territoires. Le 500 000 $ supplémentaire est versé en raison des besoins particuliers du marché du travail des territoires. Il s’agit d’une augmentation de 100 % du financement annuel versé au Yukon par rapport à l’entente initiale.

La Subvention canadienne pour l’emploi

La Subvention canadienne pour l’emploi est une approche axée sur les employeurs. Elle fournira aux employeurs jusqu’à 10 000 $ par travailleur pour compenser les coûts de formation, tels que les droits de scolarité et le coût du matériel de formation.

« La Subvention canadienne pour l’emploi aidera les travailleurs du Yukon à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles dans l’économie actuelle, soutient Ryan Leef. L’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle pour les travailleurs et leur famille de toutes les régions du Yukon. » Il a ajouté que même si l’économie yukonnaise va plutôt bien en ce moment, cette entente annonce un futur encore plus prometteur.

Elaine Taylor a souligné que cette signature était l’aboutissement de plusieurs mois de négociations et qu’elle était d’autant plus importante que le Yukon connaissait une croissance significative de sa population et de son économie, ce qui amenait de nouveaux défis pour le marché du travail. « Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Yukon travaillent en collaboration dans le cadre de la Subvention canadienne pour l’emploi, afin d’assurer une formation qui répond aux besoins des employeurs et qui mène à des emplois pour les Yukonnais. Dans le cadre de cette initiative, les employeurs décideront des personnes à former et de la formation à offrir. Le financement du gouvernement couvrira jusqu’aux deux tiers des coûts de formation par personne jusqu’à concurrence de 10 000 $. De plus, une plus grande souplesse a été intégrée à l’Entente-cadre Canada-Yukon sur le Fonds pour l’emploi afin de permettre au gouvernement du Yukon de continuer de fournir aux personnes vulnérables le soutien dont elles ont besoin pour accéder au marché du travail. »

Les employeurs devront verser une contribution moyenne équivalant au tiers du coût total de la formation. Pour Ryan Leef, cette demande en investissement plus important pour les employeurs devrait se traduire par des formations menant à des emplois garantis. Il estime que cette façon offre plus de flexibilité aux employeurs. « Nous croyons que les employeurs connaissent mieux les besoins de formations spécifiques à leur milieu que des bureaucrates. »

Cette subvention vise particulièrement des formations de courte durée donnée par des organismes de formation indépendants admissibles (collèges communautaires, collèges d’enseignement professionnel, centres de formation syndicaux, formateurs privés, etc.). Ryan Leef soutient que la formation pourra être donnée en classe, en milieu de travail ou en ligne. Les entreprises désireuses de profiter de ce programme peuvent y accéder par Internet. « J’invite les employeurs à aller voir l’application en ligne pour découvrir les opportunités pour leur entreprise et leurs employés. »

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *