Accueil » À la une » Satisfaction des vétérinaires de la Yukon Quest 2018

Satisfaction des vétérinaires de la Yukon Quest 2018

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook19Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Kelly Tabuteau

C’est avec le banquet de clôture, samedi dernier, à l’hôtel Coast High Country Inn que s’est achevé la 35e édition de la Yukon Quest, mettant à l’honneur Allen Moore, le grand vainqueur de 2018. Outre le fait de remporter la course pour la troisième fois, c’est surtout l’exploit des quinze membres de l’équipe qui a été souligné : pour la première fois depuis l’histoire de la Yukon Quest, un musheur monte sur la plus haute marche du podium avec l’ensemble de ses 14 compagnons! Allen Moore s’impose donc, apportant sa pierre à l’édifice dans le débat de la maltraitance des chiens de traîneaux dans le milieu de la compétition… Cristina Hansen, vétérinaire en chef de la Yukon Quest, abonde également dans ce sens.

Des chiens en pleine santé…

Voilà maintenant neuf ans que Cristina Hansen suit les chiens de la Yukon Quest. Année après année, elle revient se mêler aux musheurs pour retrouver de vieux amis, vivre la vie du Grand Nord et rencontrer toutes les communautés qui y vivent reculées. Après cinq ans en tant que membre de l’équipe de soins, elle en est devenue la responsable et mène, depuis quatre éditions maintenant, une équipe de seize personnes composée de vétérinaires, d’assistants et de bénévoles. Si le départ s’est passé dans des conditions optimales, le froid s’est pourtant rapidement invité dans la partie. Pourtant, chiens, comme musheurs, l’ont géré sans trop de difficultés. Cristina Hansen raconte : « C’était dur pour les vétérinaires de rester dehors. Il faisait froid, on avait froid, on se plaignait… Alors que les chiens, eux, paraissaient en pleine forme! La seule difficulté à laquelle nous avons été confrontées a été le maintien de leurs poids. Car avec ces températures, les chiens ont besoin de manger beaucoup plus. »

… une équipe de vétérinaires au repos

Entre les bons soins prodigués aux chiens par leur musheur et l’abandon de la moitié des équipes engagées initialement, les vétérinaires ont eu la belle vie sur la course. Au fur et à mesure que les jours passaient, leur charge de travail diminuait! En tant que vétérinaire en chef, Cristina Hansen se devait d’être à l’avant du peloton, si bien qu’elle a passé beaucoup de temps auprès d’Allen Moore et de Matt Hall. « Ils ont rendu mon travail vraiment facile : aucun problème avec leurs chiens qui étaient simplement heureux d’être là. J’étais très excitée quand Allen a franchi la ligne avec ses quatorze chiens! Puis Matt, quelques heures après avec onze membres à son attelage. » L’Américaine Laura Neese, seule femme finissante, a grimpé sur la troisième marche du podium avec huit de ses compagnons. Le premier Canadien, Ed Hopkins, est arrivé à Whitehorse avec une équipe de douze chiens. Malgré l’heure tardive, une petite foule s’était amassée pour l’accueillir.

Au banquet des musheurs, Luc Tweddell se prête au jeu des questions/réponses et des signatures. Photo : Kelly Tabuteau


Le Franco-Yukonnais Luc Tweddell, quant à lui, a terminé la course à la 9e place avec huit chiens. Il confie : « Les chiens ont été super, il n’y a pas un moment où ils n’avaient plus envie d’avancer… Pour moi, ça a été plus difficile! Le mental a eu du mal à suivre. La nuit à Circle Creek par plus de -50 °C et les overflow de Braeburn ont mis mon moral à rude épreuve! » Content de sa course, il est maintenant prêt à passer le flambeau à ses deux filles qui devraient s’élancer sur la Yukon Quest 300 l’année prochaine.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook19Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *