Accueil » À la une » Sasha Emery remporte le premier prix du concours Immersion Clip 2018

Sasha Emery remporte le premier prix du concours Immersion Clip 2018

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

L’Association canadienne des professionnels de l’immersion (ACPI) a annoncé les lauréats de son concours national. Parmi les deux grands gagnants, la jeune Franco-yukonnaise Sasha Emery, de l’École F.-H.-Collins.

Le concours Immersion Clip 2018 de l’ACPI invitait les élèves d’immersion française de la 9e à la 12e année (secondaire 3 à 5 au Québec) inscrits à temps plein dans une école secondaire publique ou privée au Canada à créer un vidéo-clip en français, de 30 à 90 secondes, portant sur le thème « Comment garder mon français VIVANT! »

Photo : Sasha Emery / YouTube


Sasha Emery, en 9e année d’immersion à l’École F.-H.- Collins, a remporté l’une des deux premières places du concours grâce à un vidéo-clip dont le jury a particulièrement apprécié « le côté artistique, le contenu riche et le niveau de langue impressionnant ». On peut visionner le vidéo-clip de Sasha sur YouTube.

Une bourse universitaire à la clé

Le prix remporté par la jeune fille était assorti d’un chèque-cadeau de 250 $ remis par l’ACPI. Cependant, la Franco-yukonnaise se verra surtout offrir une bourse d’études de quatre ans par l’une des quatre universités partenaires du concours : l’Université d’Ottawa, l’Université Sainte-Anne, l’Université Saint-Paul et l’Université de Sudbury. Les deux premiers établissements ont proposé une bourse de 12 000 $ (3 000 $ par an) aux deux principaux lauréats — Sasha, de Whitehorse, et David Baravov, d’Ottawa — tandis que Saint-Paul et Sudbury pourraient leur offrir un soutien financier à hauteur de 8 000 $ (2 000 $ par an). Au total, ce sont plusieurs centaines de milliers de dollars qui seront remis sous forme de bourses aux dix-neuf candidats récompensés.

La jeune Sasha étant inscrite en 9e année, l’une des principales bourses — dont le montant dépendra de l’université qu’elle choisira — lui sera réservée pour un délai maximum de cinq ans. Un soutien financier qui devrait lui permettre d’entamer ses futures études supérieures avec une certaine sérénité.

« Plus tard, je désire faire mes études à l’université dans le domaine de l’éducation », confie d’ailleurs la jeune fille dans sa vidéo. « J’adorerais partager l’importance et la fierté d’être bilingue aux jeunes Canadiens. »

Le français pour Sasha

Appuyé par quatre universités canadiennes, le concours se veut un moyen d’encourager les apprenants à poursuivre leurs études en français au niveau postsecondaire. Selon l’ACPI, il est également un moyen de valoriser l’apprentissage de la langue française dans le contexte de l’immersion et de promouvoir une vision positive de ces programmes au Canada.

Dans le cadre du concours, les jeunes étaient encouragés à utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC). Dans une vidéo, Sasha explique ainsi qu’elle essaye d’utiliser son français chaque fois que le panneau Bonjour Yukon – English/Français l’invite à s’exprimer dans sa langue. « Quand je vois cette enseigne dans ma communauté, je m’adresse aux gens en français », assure la jeune fille.

Bénévole assidue, Sasha explique également participer aux activités de l’Association franco-yukonnaise et dit assister à des spectacles en français, tels qu’Onde de choc et Coup de cœur francophone. L’un de ses groupes préférés n’est d’ailleurs autre que la formation yukonnaise Soir de Semaine! Pour entretenir son français, la jeune fille écoute également des séries télévisées et des films en français. Sasha lit aussi beaucoup de livres, notamment ceux écrits par son auteure préférée, Catherine Girard-Audet, et se tient informée des actualités dans sa communauté en feuilletant l’Aurore boréale. Si la jeunesse du Yukon est à l’image de Sasha, soyons certains que la francophonie continuera de rayonner pendant longtemps dans le Grand Nord canadien.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *