Accueil » Actualités » Sarah Stuecker, venue de Suisse pour réaliser son rêve

Sarah Stuecker, venue de Suisse pour réaliser son rêve

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maryne Dumaine

Sarah Stuecker est arrivée au Yukon en janvier 2010 pour être entrepreneure. Venus de Suisse, elle et son compagnon Gebhard Zuern se lancent dans l’aventure immédiatement. Ils deviennent propriétaires du Lodge Tagish Wilderness. « Je suis venue au Yukon avec l’objectif de créer notre entreprise », déclare la jeune femme pleine d’énergie. « Le lodge existait déjà. Nous avons repris les bâtiments et tout rénové, ainsi que fait du paysagisme pour donner une atmosphère hôtelière au lieu que ce ne soit qu’un camping. Nous avons commencé dès notre arrivée, en 2010. »

Une aventure pas comme les autres

Si se lancer en affaires est déjà une aventure, les deux jeunes Suisses poussent la barre encore plus loin : ce lodge a une particularité importante : il n’est accessible que par bateau, avion, ou en traîneau à chiens. Ce qui en fait une véritable escapade au milieu de la nature vierge du Yukon. Il est opérationnel été comme hiver. « Nous faisons une pause autour du mois de septembre, car le lac n’est pas encore assez gelé pour les avions à skis, ainsi qu’en avril », explique Sarah.

Originaire de la Suisse allemande, Sarah Stuecker est arrivée au Yukon en 2010. Cependant, la jeune femme a grandi dans une famille bilingue et le français se révèle aujourd’hui utile dans la gestion de son entreprise touristique. Photo: fournie

Originaire de la Suisse allemande, Sarah Stuecker est arrivée au Yukon en 2010. Cependant, la jeune femme a grandi dans une famille bilingue et le français se révèle aujourd’hui utile dans la gestion de son entreprise touristique. Photo: fournie


« Ce qui est particulier, c’est notre isolement, oui, mais c’est surtout que nous réussissons à offrir un service complet et très personnalisé, bien qu’on soit loin de tout confort de civilisation. Pourquoi faudrait-il renoncer au confort et à la qualité de vie sous prétexte que nous voulons être dans un paradis? » En effet, bien qu’au milieu de la nature, ils ont organisé tout le nécessaire pour avoir des sanitaires à l’intérieur, de l’eau chaude courante, des frigos, etc. « Nos invités ne manquent de rien chez nous. »

Pour passer du rêve à une aventure, il faut savoir faire de tout!

En plus de la gestion du lodge et du bien-être des clients, Sarah est aussi guide nature et cuisinière de bons petits plats santé ou de repas traditionnels suisses et copieux, au choix! Gebhard est guide de pêche et de nature. Leur lodge est plein de photos impressionnantes de prises de pêche dans le lac Tagish, et les histoires de pêche y vont bon train!  « En hiver, nous offrons la pêche sur glace, de la motoneige, et des randonnées en traîneau à chiens, et bien sûr, l’observation des aurores au milieu du lac. » Cette année, le couple a même construit un bar en blocs de glace, en plein milieu du lac, pour y observer les aurores! « En été, nous avons également de l’équipement que les clients peuvent utiliser sans guide, comme des canots et des kayaks. Mais les gens choisissent souvent de partir avec l’un de nous, car ils apprécient notre connaissance de la région, de sa faune et de sa flore. »

Le français, toujours un atout dans le milieu touristique

Sarah a appris le français dans son pays d’origine. « Même si nous ne vivions pas dans la partie francophone de la Suisse, mes parents nous parlaient beaucoup en français, car mon père, lui, était originaire de la partie française de la Suisse. J’ai donc grandi dans une famille bilingue, en milieu non francophone. »

Leur site Web n’est pas encore traduit en français, mais c’est dans les projets. « Dans les guides touristiques, nous sommes mentionnés comme « parlant français ». Nous avons aussi des accords avec des voyagistes francophones au Québec, mais en général, nos clients francophones réservent directement auprès de nous. »

L’aventure ne fait que commencer : un avenir toujours plus ambitieux

Les deux immigrants ajoutent des cordes à leur arc : ils ouvriront prochainement le Southern Lakes Resort à 15 km de chez eux, mais accessible par la route! « C’est un terrain très grand, avec un restaurant, un bar et même une terrasse l’été! Il y aura un chef d’origine européenne et nous allons offrir un menu avec des nuances internationales et adaptés aux saisons. Nous offrirons également la location de salle pour des événements spéciaux. C’est très excitant!

« Nous sommes jeunes et ambitieux! Nous n’avons pas encore atteint tous nos objectifs, mais le Yukon est un excellent environnement pour nos projets! Et nous sommes vraiment devenus accros de la nature, de la faune yukonnaise et de notre mode de vie! »

Ce publireportage a été réalisé grâce à la contribution financière de Citoyenneté et Immigration Canada.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *