Accueil » À la une » Saint-Jean-Baptiste s’encanaille au Yukon

Saint-Jean-Baptiste s’encanaille au Yukon

Saint-Jean-Baptiste s’encanaille au Yukon

Thibaut Rondel

Les festivités de la Saint-Jean-Baptiste se dérouleront le dimanche 23 juin au lac Marsh – à Kettley’s Canyon – et le lundi 24 juin à Dawson.

Les célébrations de la fête des Canadiens français seront marquées par une forte présence musicale, puisque pas moins de sept groupes ou artistes ont été conviés par le secteur culturel de l’Association franco-yukonnaise (AFY) à se produire dans quatre lieux différents.

Canailles, tête d’affiche

Point d’orgue de la manifestation, la venue au Yukon des Montréalais de Canailles. Lauréate du prix de l’artiste francophone émergeant de l’année 2013 aux Canadian Independant Music Awards, la formation distille une musique blues-folk métissée de sonorités cajuns et bluegrass. Un savant mélange aux indéniables accents festifs.

Le groupe Canailles (ci-dessus : l'accordéoniste Alice Tougas St-Jak), tête d’affiche des festivités de la Saint-Jean-Baptiste au Yukon, se produira le 23 juin à Kettley’s Canyon et le 24 juin à Dawson. Photo : Thibaut Rondel

Le groupe Canailles (ci-dessus : l’accordéoniste Alice Tougas St-Jak), tête d’affiche des festivités de la Saint-Jean-Baptiste au Yukon, se produira le 23 juin à Kettley’s Canyon et le 24 juin à Dawson. Photo : Thibaut Rondel

« Chaque année, c’est un peu le défi de trouver un groupe qui crée l’atmosphère, une musique sur laquelle les gens peuvent danser dans l’esprit de la Saint-Jean-Baptiste », explique Virginie Hamel, gestionnaire de projets culturels à l’AFY. « Je ne voulais pas aller dans le même registre que Mad’MoiZèle Giraf [NDLR : groupe aux influences reggae et hip-hop, tête d’affiche de l’édition 2012], mais la musique de Canailles reste vraiment festive. Le groupe était d’ailleurs venu à Dawson l’année dernière, mais le public qui n’était pas au festival n’a pas vraiment eu la chance de les entendre jouer », précise-t-elle.

Le plein de concerts

En scène à partir de 23 h 30, Canailles sera précédé par la formation de cuivres The Brass Knuckle Society. Originaire de Whitehorse, BKS fera également la part belle aux chansons festives. Puisant notamment ses influences dans le blues et les musiques traditionnelles d’Europe de l’Est, la fanfare ne laissera certainement pas indifférents les amateurs de musique de rue.

The Brass Knuckle Society se produira en ouverture du groupe Canailles. Photo : Virginie Hamel

The Brass Knuckle Society se produira en ouverture du groupe Canailles. Photo : Virginie Hamel

« Nous aurons également Barn Dance Band, un groupe de jeunes que nous avons découvert à “Secondaire en spectacle” qui ouvrira sur scène à partir de 20 h, puis Guy Cormier et Studio Catcho », ajoute Virginie Hamel. « On va avoir un beau line-up, ça va être le fun! »

À partir de 17 h, un souper « repas répit » sera offert aux familles par le programme Mamans, papas et bébés en santé. Un atelier de maquillage pour enfants et une activité de danse pendjabi (le bhangra) se tiendront également à partir de 18 h 30 sur le site de Kettley’s Canyon.

Les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste se poursuivront lundi 24 juin à Dawson. À partir de 19 h, le pianiste et chanteur David Marsolais se produira au bar Bombay Peggy’s, à l’angle de la seconde avenue et de la rue Princess. À la même heure, le groupe Soir de Semaine sera à l’hôtel Triple J où il livrera une prestation acoustique. Les musiciens retrouveront ensuite le groupe Canailles à partir de 22 h 30, au bar le Pit, pour une seconde série de prestations musicales.

L’été, la fête

À la différence des éditions précédentes, les festivités de cette année n’ont pas été programmées au cœur de la fin de semaine.

« Les subventions nous permettent seulement d’organiser les célébrations de la Saint-Jean le jour même de la fête », explique Virginie Hamel. « Nous n’aurions pas eu d’argent pour l’organiser le vendredi ou le samedi, et que l’on puisse faire quelque chose le 23 est déjà une exception. »

Les fêtards invétérés devront donc faire preuve d’un peu plus de retenue, à moins de pouvoir compter sur la bienveillance d’un patron compréhensif.

« On va mettre l’accent sur le fait que c’est l’été et que c’est la fête », affirme Virginie Hamel. « C’est sûr qu’il y a des gens qui vont être fatigués au travail le lendemain, mais on espère qu’ils vont se dire que c’est une occasion unique. »

Les organisateurs encouragent par ailleurs les personnes qui le peuvent à camper sur place ou à éviter de prendre le volant après avoir consommé de l’alcool. Lundi matin, un petit-déjeuner à base de fruits et de croissants sera offert aux campeurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *