Accueil » À la une » Robert Daffe : quand passion et métier se rencontrent

Robert Daffe : quand passion et métier se rencontrent

Julien Latraverse

Introduit en juin dernier au Temple de la renommée sportive du Yukon, Robert « Bob » Daffe continue de vivre sa passion pour le canoë-kayak et le rafting en eau vive.

La retraite est l’excuse parfaite de Robert « Bob » Daffe pour s’amuser sur des rivières inexplorées.
Photo : Julien Latraverse

 

L’introduction de Bob Daffe au Temple de la renommée sportive du Yukon n’est une surprise pour personne, sauf pour le principal intéressé. Modeste, la figure emblématique du canoë-kayak au territoire estime plutôt que le plus grand honneur qu’il a pu recevoir est « d’avoir transmis mon amour pour la rivière et la nature ».

Le Belge d’origine tombe rapidement en amour avec la discipline dès son arrivée au Yukon en 1969. Cinq décennies plus tard, le septuagénaire continue de vivre de sa passion grâce à la compagnie de descente de rivière qu’il a fondée en 1981, la Tatshenshini Expediting. Bien qu’il ait aujourd’hui passé le flambeau de l’entreprise à son fils Kevin, Bob Daffe ne cesse pas moins d’instruire et de guider les plus jeunes sur les rivières du Yukon. « C’est ce que j’aime faire. Si je n’aimais pas ça, j’aurais choisi un autre métier », souligne-t-il simplement.

Un héritage unique

L’affection de Bob Daffe pour son métier demeure sans équivoque, expose Kevin Daffe, son fils. « Il a toujours été très clair à ce sujet. Il a toujours dit qu’il n’avait jamais eu de regret et qu’il aimait ce qu’il faisait, même si ce n’est pas un domaine très lucratif. » Malgré tout, il indique que son père retire beaucoup de plaisir à simplement être sur l’eau. « Il a une chance incroyable de gagner sa vie avec ce qu’il aime faire. »

Cette observation est, selon son fils, probablement un des plus grands legs de Bob Daffe au Yukon. Après une longue journée de travail sur la rivière, Kevin Daffe raconte avoir vu à maintes reprises son père aller donner des cours de pagayage à des débutants et débutantes le soir venu. « Il arrivait même qu’il invite des gens qui ne participaient pas à nos activités à le rejoindre lors de nos camps [avec Tatshenshini Expediting] ». La façon dont son père transmet son savoir de manière presque bénévole est l’héritage le plus important que laisse Bob Daffe derrière lui, soutient Kevin Daffe.

Une passion qui évolue

La retraite n’est pas une raison pour Bob Daffe d’arrêter d’aller sur l’eau. Le pagayeur a évolué avec sa discipline et compte désormais profiter de ses avancées technologiques. Le pack raft, une sorte de petit bateau gonflable et rétractable, offre à ses usagers une plus grande liberté lors d’expédition en plein air. « On peut aller où on veut maintenant sans avoir à transporter un équipement trop lourd », se réjouit-il. L’homme de 70 ans compte déjà découvrir de nouvelles rivières à naviguer grâce à ce type d’embarcation. « Le Yukon est tellement grand, il y a encore des coins que personne n’a vus », affirme le passionné avec un large sourire.

 

Photo : Kalin Pallett

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *