Accueil » À la une » Ratafia, ou l’art de l’improvisation

Ratafia, ou l’art de l’improvisation

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook4Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le 27 avril aura lieu à Whitehorse le spectacle d’improvisation Ratafia. Organisé par l’Association franco-yukonnaise (AFY), cet événement constituera le point d’orgue de la formation en théâtre spontané qui sera offerte à une équipe d’improvisateurs amateurs les 24 et 26 avril.

Improvisation et personnage

Grâce à divers exercices de théâtre physique proposés le formateur François-Guillaume Leblanc, six participants seront amenés à travailler des techniques pour créer des environnements propices au développement d’histoires et de personnages originaux.

François-Guillaume Leblanc (à droite) sera le formateur de l’atelier d’improvisation Ratafia. Photo fournie


L’atelier d’improvisation leur permettra par exemple d’apprendre à avoir confiance en leur créativité et à développer leurs premières idées afin de créer des trames narratives.

« En offrant Ratafia, l’AFY souhaite évaluer la demande en improvisation et en théâtre, en plus de donner de la formation gratuite et de proposer un spectacle communautaire également gratuit à la communauté », explique Josée Jacques, agente de projets arts et culture à l’AFY. « Pour certains, peut-être que Ratafia servira à la découverte d’une nouvelle passion ou sera à l’origine d’une nouvelle collaboration pour une troupe de théâtre communautaire ou une équipe d’impro! »

Une bonne histoire étant indissociable d’un bon personnage, les participants seront également amenés à explorer les différents centres moteurs de leur corps afin de travailler les rythmes et les postures. Ils apprendront aussi à visualiser costumes et accessoires en les recréant par de simples mouvements de mains. Une fois l’enveloppe du personnage créée, le formateur leur enseignera les façons de lui donner une profondeur en développant sa psychologie.

L’intimité d’une salle

La présence scénique et l’interaction avec le public sont également des composantes essentielles à considérer lors d’un spectacle d’improvisation. Ainsi, les participants apprendront à se familiariser avec la foule.

La connexion émotive générée par un simple regard, par exemple, peut considérablement jouer dans le succès d’une pièce de théâtre spontané. L’importance du mouvement et de l’attitude corporelle sur la compréhension du public, et l’impact des effets sonores sur la clarté des actions des acteurs seront également au programme.

À vous de jouer!

Si vous souhaitez vous essayer à l’improvisation, sachez que des places sont encore à prendre! Un animateur et des musiciens sont également recherchés pour assurer le bon déroulement de la soirée en maintenant l’ambiance entre les improvisations.

L’invitation est aussi ouverte aux artistes de tous bords puisque des extraits d’œuvres seront présentés durant la soirée qui se tiendra au Centre de la francophonie le 27 avril de 19 h 30 à 21 h. Les ateliers de formation se tiendront quant à eux les 24 et 26 avril de 18 h à 22 h.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Josée Jacques au 668-2663, poste 850.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook4Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *