Accueil » Actualités » Société » Québec prend partie en faveur des minorités francophones

Québec prend partie en faveur des minorités francophones

Francopresse

Le Gouvernement du Québec a formellement pris position en faveur de « la vitalité et la pérennité de la francophonie au Canada » au terme d’une rencontre conjointe de son conseil des ministres et de celui de la province de l’Ontario tenu le vendredi 21 novembre à Toronto.

Les ministres ontarien et québécois délégués à la Francophonie, Madeleine Meilleur et Jean-Marc Fournier. Photo : Le Métropolitain

Les ministres ontarien et québécois délégués à la Francophonie, Madeleine Meilleur et Jean-Marc Fournier.
Photo : Le Métropolitain

Dans une « déclaration portant sur la francophonie canadienne », Québec s’est engagé « à travailler, de concert avec les autres gouvernements au Canada, à la promotion, à la protection, à la pérennité et à la vitalité du fait français », notamment sur les fronts suivants :
– en demandant au gouvernement fédéral d’agir rapidement en matière d’immigration francophone afin que le poids démographique des francophones soit maintenu partout au Canada;
– en pressant le gouvernement fédéral d’appuyer la Société Radio-Canada dans la réalisation de son mandat qui consiste à offrir des services de radio et de télévision en français partout au Canada, de manière à refléter les besoins particuliers des francophones;
– en favorisant les échanges entre les jeunes Ontariens francophones et ceux provenant des classes d’immersion française et les jeunes Québécois;
– en encourageant l’offre active de services en français afin d’accroître l’espace francophone au pays.

Le Québec dit vouloir « (saisir) l’occasion des célébrations de 400 ans de présence française en Ontario et les différents événements devant mener au 150e anniversaire de la Confédération pour souligner la contribution essentielle de la francophonie canadienne à l’enrichissement du Canada et les opportunités qu’elle offre au Canada de demain ».

Ce rapprochement entre les deux provinces les plus peuplées du Canada en ce qui concerne les droits des minorités francophones s’étaient d’abord manifesté lors d’une rencontre la semaine dernière entre le ministre québécois des Affaires intergouvernementales canadiennes, Jean-Marc Fournier, et la ministre déléguée aux Affaires francophones de l’Ontario et Procureure générale de la province, Madeleine Meilleur.

Vendredi, leurs chefs respectifs de gouvernement Philippe Couillard et Katherine Wynne, en ont remis en déclarant que « (nous) reconnaissons le rôle clé qu’ont joué les francophones dans la fondation et la construction du Canada de demain (et) que la francophonie est l’une des caractéristiques fondamentales de l’identité canadienne ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *