Accueil » À la une » Quand le journalisme rencontre la musique

Quand le journalisme rencontre la musique

Quand le journalisme rencontre la musique

Pierre Chauvin

Le 7 décembre prochain, Sylvie Painchaud donnera un concert au Centre de la francophonie. Au programme : des chansons abordant des thèmes allant de la santé mentale aux relations mères-filles, le tout au son de sa guitare, son piano ou de son accordéon. Mais ce n’est pas tout : elle sera accompagnée sur scène pour certaines parties de Claude Gosselin, curé francophone de Whitehorse, Derek Holmes, chanteur et ami de Sylvie Painchaud, et de la chanteuse Kiki Delarochefouchaut, de son nom de scène.

Anciennement à Radio-Canada au Québec, Sylvie Painchaud puise dans son expérience de journaliste pour composer ses chansons.

« Le besoin naturel de raconter des histoires est retourné vers la musique », explique-t-elle en entrevue à l’Aurore boréale.

« Je raconte des histoires que je pourrais raconter dans des articles mais grâce à l’aspect artistique j’ai plus de libertés », ajoute-t-elle, tout en précisant que ses textes sont pour la plupart, basés sur des « réalités concrètes ».

Installée à Whitehorse depuis 5 ans, c’est en 2010 que Sylvie Painchaud donne son premier spectacle au Centre de la francophonie.

C’est un succès, la salle est pleine.

« On n’a pas beaucoup d’opportunités de passer toute une soirée à entendre des choses nous être racontées, comme ça, en français », dit-elle pour expliquer l’engouement des spectateurs.

Elle va ensuite représenter le Yukon à la compétition Pacifique en chanson, un concours et spectacle à la fois, qui permet aux artistes francophones de la Colombie-Britannique et du Yukon de « faire leurs premiers pas dans le monde de la musique populaire. »

Premiers pas réussis pour Sylvie Painchaud qui récolte trois des cinq prix du concours cette année-là : prix Pacifique en chanson, prix du public et prix de la chanson primée. Une expérience « magnifique ».

En 2011 elle participe au festival d’été francophone de Vancouver. L’année suivante elle participe à l’enregistrement du CD des Femmes Yukonnaises en Musique (YWIM), avec sa chanson Me Voilà.

Sylvie Painchaud compte sortir un disque en septembre prochain, coïncidant avec son 50e anniversaire.

« On pourrait dire que c’est lire un magazine féminin mais dans une salle de spectacle », dit-elle de son prochain concert.

Pas de peines d’amour dans ses chansons donc mais « tous les défis qu’il y a au cœur d’être un être humain » explique-t-elle.

Le concert aura lieu le 7 décembre au Centre de la francophonie dans la salle communautaire à 20 h.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *