Accueil » À la une » Petite enfance : un colloque pour insuffler un vent de fraîcheur

Petite enfance : un colloque pour insuffler un vent de fraîcheur

Maryne Dumaine

Du 16 au 19 janvier prochains aura lieu le deuxième colloque en petite enfance au Yukon. Opportunité de perfectionnement professionnel en français pour certaines personnes, cet événement sera aussi une occasion pour le grand public de se familiariser avec quelques concepts clés et innovants en matière d’éducation.

Gabrielle Gagnon accompagnera quelques classes dans la mise en place d’activités pédagogiques en plein air.
Photo fournie

Cet événement sur trois jours est le fruit d’une collaboration entre la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) et la Garderie du petit cheval blanc. Depuis plus d’un an, les deux organismes ont travaillé également avec l’Association franco-yukonnaise (AFY) et Les EssentiElles pour offrir une programmation qui outillera à la fois le grand public et les professionnels qui œuvrent auprès des enfants âgés de 0 à 8 ans.

De la formation professionnelle en français

Les occasions de formations en français pour le personnel francophone des écoles du Yukon ou de la Garderie du petit cheval blanc sont rares et impliquent souvent de devoir se déplacer.

La petite enfance est souvent laissée pour compte dans les plans de formation et les compétences des professionnels du domaine sont parfois peu reconnues. Pourtant, permettre à ces intervenants de se perfectionner, c’est renforcer l’éducation des jeunes francophones qui forment la communauté des adultes de demain. « Je suis certaine que la programmation en français riche et variée de cet événement permettra à la fois d’outiller les personnes intervenantes dans ce domaine et d’appuyer les parents dans leur rôle de premiers éducateurs. L’éducation en français en milieu minoritaire est essentielle, et ce, dès le plus jeune âge, afin d’offrir un avenir francophone à nos enfants », estime Isabelle Salesse, directrice de l’AFY

« Dans le passé, la plupart des formations au Yukon impliquaient que les personnes formées soient bénévoles. Cette année, nous avons organisé les choses pour que les personnes puissent obtenir cette formation dans le cadre de leur emploi », ajoute Geneviève Tremblay, coordonnatrice aux services à la petite enfance et aux familles multilingues pour la CSFY. En tant que membre de l’équipe organisatrice de l’événement, Mme Tremblay dévoile certains temps forts du colloque.

L’école de la forêt

« Nous allons commencer par une activité de l’école de la forêt, en amont du colloque », explique-t-elle. La formatrice, Gabrielle Gagnon, invitée du Québec, viendra dans les classes de maternelle de l’École Émilie-Tremblay et dans les groupes de la Garderie, afin d’animer des activités d’apprentissage en nature à faire avec les plus petits. Elle présentera ensuite un atelier de trois heures lors duquel elle prévoit expliquer comment cette approche permet de développer les compétences non seulement pédagogiques, mais aussi sociales et personnelles.

Le consentement chez les plus petits

La première formation, le 16 janvier en matinée, sera offerte par Les EssentiElles et concerne la question du consentement et de la prévention de la violence sexuelle chez les tout-petits. Basé sur le programme Lanterne, élaboré par la Fondation Marie-Vincent au Québec, cet atelier offrira des outils pour protéger les tout-petits en misant sur l’éducation à la sexualité et la promotion des relations égalitaires.

Une invitée spéciale : SOS Nancy

Pour ce colloque, les organisatrices ont invité une conférencière, célèbre au Québec et dans le monde. Nancy Doyon, fondatrice de l’institut SOS Nancy, proposera au grand public une conférence au sujet de la discipline positive le 16 janvier à 18 h 30. L’intention pédagogique derrière cette formation est d’identifier les risques liés à l’abus de mesures punitives et de découvrir des solutions à la ronde des conséquences.

La formatrice offrira ensuite aux professionnels de la petite enfance un atelier au sujet du trouble de l’opposition chez les enfants, intitulé « Le syndrome de Spirit, faire face à un enfant opposant et savoir l’apprivoiser ».

Le colloque inclura également un atelier au sujet de la littérature jeunesse et les ressources à utiliser en termes de pédagogie, selon l’âge des élèves, les niveaux de lecture et les thèmes abordés en classe.

Les professionnels répondent présents

« Les défis en petite enfance sont nombreux et ce colloque offre plusieurs occasions pour le perfectionnement professionnel, mais aussi une opportunité d’échanger entre collègues qui partagent la même réalité », explique M. Champagne, directeur de la CSFY. « Nous avons fait de la publicité à travers tout le Canada », ajoute Mme Tremblay.

Des professionnels des Territoires du Nord-Ouest vont être présents ainsi que des personnes des programmes d’immersion de Whitehorse et issues des communautés. « Nous avons près de 45 personnes inscrites pour le moment », conclut Mme Tremblay. Elle ajoute par ailleurs qu’il est toujours possible de s’inscrire en la contactant : genevieve.tremblay@yesnet.yk.ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *