Accueil » Chroniques » Spiritualité » Participation à la soupe populaire

Participation à la soupe populaire

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Danièle Héon

Le Comité Francophone Catholique est l’hôte de la soupe populaire à une fréquence d’une fois à tous les deux mois. Plusieurs paroisses et groupes communautaires se partagent ce service qui consiste de préparer et servir un repas gratuit au sous-sol de l’église catholique à chaque fin de semaine.

Des bénévoles au service à la soupe populaire. Photo : fournie.

Des bénévoles au service à la soupe populaire. Photo : fournie.

Les bénévoles francophones participent généreusement de diverses façons. Certains achètent et/ou préparent de la nourriture pour servir, d’autres se présentent au jour dit et servent un repas nourrissant et délicieux à des invités dont le nombre varie entre 50 et 90, et ensuite font la vaisselle et rangent les tables et les chaises. Le nombre de personnes servies est maintenant régulièrement au dessus de 70 et c’est les samedis ainsi que les dimanches.

Notre menu consiste d’un macaroni à la viande, de pain et de fromage ainsi que de pain-gâteau. Les gens nous remercient souvent et semblent apprécier un bon repas nourrissant. Quelques uns sont francophones et on se dit bonjour en français.

Les bénévoles sont remarquables par leur générosité. C’est comme s’ils ne pouvaient pas s’empêcher de donner. Souvent, les mêmes sont fidèles au rendez-vous et forment éventuellement une vraie communauté de service. C’est un vrai plaisir que de travailler ensemble.

Ce service se fait toujours dans les rires et la bonne humeur. C’est aussi un vrai plaisir que d’avoir les enfants et les adolescents se joindre à nous et de les voir développer initiative et sens de responsabilité. Ca fait aussi plaisir à nos clients de voir les enfants : un homme disait l’autre jour que pour lui c’était comme si une lumière s’allumait lorsque les enfants participent, que ça faisait chaud au cœur.

Nos clients ne sont pas tous aussi philosophes. Mais on sait qu’ils repartent le ventre plein, souvent avec un contenant pour emporter, et on reçoit souvent des remerciements.

Ce qui impressionne, c’est quand quelqu’un du groupe de clients décide d’aider à ranger les tables et les chaises, ce qui est une assez grosse corvée. Dans ces moments-là, on sent vraiment qu’on travaille tous ensemble, qu’on est tous unis dans notre contribution, qu’on appartient à la même communauté.

De participer à la soupe populaire, c’est d’être co-architecte de communauté. Les liens se tissent entre bénévoles, et les liens avec les moins nantis se créent avec respect et sympathie.

Si le cœur vous en dit de participer, svp contacter le CFC au 867 393-4791 ou Danièle Héon au 867 333-0510 ou danieleheon@gmail.com.

Cette chronique est présentée par le Comité francophone catholique Saint-Eugène-de-Mazenod. Pour plus d’informations sur toutes nos activités : 393-4791 ou cfcyukon@klondiker.com

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *