Accueil » À la une » Opération NANOOK-TATIGIIT : un exercice d’intervention d’urgence

Opération NANOOK-TATIGIIT : un exercice d’intervention d’urgence

Maryne Dumaine

Du 27 mai au 7 juin, le gouvernement du Yukon, la Ville de Whitehorse et d’autres organisations et organismes prendront part à l’opération NANOOK-TATIGIIT 2019 aux côtés des Forces armées canadiennes. Les trois territoires du pays accueillent à tour de rôle cet événement annuel. Le Yukon a déjà accueilli l’événement en 2013 et en 2016.

Diarmuid O’Donovan, directeur de l’Organisation des mesures d’urgence du Yukon (à droite), et Michael Dine, chef des pompiers, ont annoncé les détails concernant l’opération NANOOK-TATIGIIT 2019, qui aura lieu cette année au Yukon. Photo : Maryne Dumaine

 

Cette importante activité permettra au Yukon de tester et d’améliorer son état de préparation aux situations d’urgence. Des exposés et des exercices sur maquette auront lieu la première semaine tandis que la deuxième semaine sera consacrée à une simulation de feu de forêt près d’une zone urbaine. Les emplacements désignés pour la simulation sont les lotissements de Cowley Creek et de Mary Lake. La simulation inclura aussi un poste d’accueil et un centre de santé qui seront installés au Centre des Jeux du Canada, lieu désigné pour l’accueil, en cas d’urgence, des personnes évacuées. L’exercice intégrera également des composantes de santé publique et de recherche et sauvetage.

La Ville de Whitehorse, le Village de Teslin et le Conseil des Tlingits de Teslin mettront à l’épreuve leurs capacités à répondre aux situations d’urgence dans le cadre du scénario de feu de forêt : ils mettront en place l’organisation de leurs mesures d’urgence et collaboreront avec les autorités territoriales et fédérales.

« Cet exercice est l’occasion rêvée pour mettre à l’essai nos plans d’urgence à grande échelle et pour renforcer les liens et les partenariats que nous entretenons déjà avec des organismes d’intervention d’urgence », a déclaré M. Dan Curtis, maire de Whitehorse. Lors de la conférence de presse, Diarmuid O’Donovan, directeur de l’Organisation des mesures d’urgence du Yukon, a annoncé que les organisateurs sont en contact avec la Direction des services en français afin de s’assurer que les communications seraient faites dans les deux langues officielles en cas de crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *