Accueil » À la une » Onde de choc, l’artifice collectif : une soirée à ne pas manquer

Onde de choc, l’artifice collectif : une soirée à ne pas manquer

Janice Durant

Un vent nouveau soufflera bientôt sur la scène théâtrale franco-yukonnaise avec la naissance du spectacle Onde de choc qui aura lieu le 1er novembre au Centre des arts du Yukon.

Spectacle de performance multidisciplinaire innovateur qui remplacera l’ancien Gala de la francophonie, Onde de choc se veut un nouveau départ par rapport au format connu et, comme l’implique son nom, la transition ne sera pas graduelle.

La directrice artistique, Virginie Hamel, incite les 25 artistes et plus de la soirée à se surprendre eux-mêmes, à sortir de leur zone de confort, à faire des associations pas si évidentes et à jouer sur de nouvelles fréquences. Quel que soit leur domaine : musique, danse, vidéo, conte, peinture en direct, théâtre ou poésie, les participants feront leur possible pour faire vibrer et surprendre. L’enthousiasme de Mme Hamel abonde lorsqu’elle parle d’offrir complètement la scène aux artistes, de leur donner carte blanche et de façonner le tout de façon super créative et lyrique.

« On voulait quelque chose d’original, de très très artistique, qui sorte un peu de ce qu’on connaît comme présentation classique du spectacle. »

Une des artistes participantes, Sylvie Painchaud, partage son enthousiasme et affirme avoir bien hâte d’entendre la réaction des gens par rapport à la nouvelle formule du spectacle. Bien qu’elle ait participé à certains galas antérieurs, cette fois-ci, elle y présentera ses propres compositions.

« Se produire au Centre des arts, c’est un grand privilège », nous dit Mme Painchaud en dévoilant qu’elle s’accompagnera non pas de son piano électronique habituel, mais du magnifique piano à queue Steinway du Centre des arts sur lequel elle jouera en spectacle pour la toute première fois.

Une autre artiste locale que l’on connaît bien, Hélène Beaulieu, musicienne surtout connue pour ses douces et mélodieuses chansons accompagnées de son ukulélé, montera sur scène avec innovation. Sans trop vouloir dévoiler, elle a parlé d’improvisations musicales, de courts métrages du siècle dernier, de grenouilles, de surréalisme et d’échanger son ukulélé pour… la guitare électrique!

« Je ne suis pas une shreddeuse », nous confie Hélène en riant, « mais je vais quand même offrir des surprises sur scène. »

La musicienne Hélène Beaulieu façonne des surprises pour le spectacle Onde de choc qui promet une variété étonnante. Photo : Janice Durand

La musicienne Hélène Beaulieu façonne des surprises pour le spectacle Onde de choc qui promet une variété étonnante. Photo : Janice Durant

Malgré la quinzaine d’artistes à faire craquer les planches, le spectacle sera beaucoup plus court que ceux des dernières années et mise environ une heure et demie. Une fois la partie spectacle terminée, les membres de la communauté seront invités à assister à l’ouverture de l’exposition Onde de choc qui dévoilera les œuvres de plusieurs artistes de différentes disciplines. Tableaux, installations vidéo, expériences interactives, tous exploreront la thématique du changement, de la transition ou de la déstabilisation.

Il ne faudrait surtout pas oublier de noter la troisième et délicieuse facette de la soirée : la dégustation offerte par trois talentueux entrepreneurs culinaires de la communauté qui aura lieu en même temps que l’exposition.

Les portes de Centre des arts ouvrent à 19 h et le spectacle commence à 19 h 30.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *