Accueil » À la une » Objectif le Brier

Objectif le Brier

Pierre-Luc Lafrance

Le Championnat masculin de curling du Yukon a eu lieu à Whitehorse du 9 au 11 janvier. L’équipe du capitaine Robert Smallwood a remporté les honneurs de la compétition en vertu d’une fiche parfaite de cinq victoires en autant de rencontres. Ils détrônent ainsi l’équipe Paslawski qui avait gagné l’an dernier, et qui doit se contenter d’une deuxième position avec une fiche de quatre victoires et une défaite. Dans l’équipe gagnante, on compte un Franco-Yukonnais dans ses rangs, Steve Fecteau, qui occupe la position de deuxième. L’Aurore boréale s’est entretenu avec lui.

Steve Fecteau est le deuxième dans l’équipe de Robert Smallwood qui a gagné le championnat masculin de curling du Yukon. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Steve Fecteau est le deuxième dans l’équipe de Robert Smallwood qui a gagné le championnat masculin de curling du Yukon. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

D’entrée de jeu, il se dit heureux de cette victoire, mais pas nécessairement surpris. « On était confiant. Nous n’avons pas encore perdu une partie cette année dans la Super ligue du mardi, alors les choses vont bien. » Malgré tout, il y a eu deux parties serrées qui auraient pu aller d’un côté comme de l’autre : des victoires de 10 à 8 contre la formation de Tyler Williams, et une autre de 7 à 6 contre la formation de Georges Hilderman. Par contre, ils ont battu la formation de Pat Paslawski de façon convaincante avec une marque de 7 à 2. « Ce match-là a vraiment bien été, on a joué de façon solide. Mais, comme tout se joue sur une rencontre, bien des choses sont possibles. Toutes les équipes étaient solides et on a passé près de perdre contre ceux qui étaient considérés comme les plus faibles. »

Avec la victoire au Championnat territorial, la formation de Smallwood aura la chance de se qualifier pour le Brier, la compétition la plus relevée au Canada. Avant le début de la compétition qui se tiendra du 28 février au 8 mars à Calgary, la formation yukonnaise va devoir lutter contre des équipes de la Nouvelle-Écosse et une autre de l’Île-du-Prince-Édouard afin de décrocher la dernière place donnant accès à la compétition principale.

Steve Fecteau a découvert le curling peu après son arrivée au Yukon en 2002. « J’avais joué une fois au Québec, dans un party de bureau, mais ce n’est pas vraiment populaire là-bas. Ici, c’est beaucoup plus sérieux. Des amis m’ont initié. J’ai commencé dans le récréatif et je me suis amélioré d’une année à l’autre. » S’il n’a jamais participé à une compétition aussi relevée que le Brier, il a tout de même participé à deux Championnats nationaux mixtes de curling au début depuis 2010.

Pour l’équipe Smallwood, l’objectif est clair : participer à l’événement principal. « On ne contrôle pas le résultat final, mais on part avec une attitude très positive. On sait que ce ne sera pas facile, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard sont des provinces fortes, mais on croit en nos chances. On va s’assurer d’être bien préparés et de contrôler ce qui peut l’être. »

Pour les six prochaines semaines, les représentants du Yukon vont tenter de s’entraîner le plus possible à l’heure du dîner et le soir. Ils vont aussi essayer de participer au plus grand nombre de parties possible. D’ailleurs, Steve Fecteau se préparait à partir pour un tournoi à Atlin les 17 et 18 janvier lorsque nous l’avons rencontré.

Pas de compétition dans le volet féminin

Du côté féminin, c’est l’équipe de Sarah Koltun qui a remporté le championnat par défaut, puisqu’aucune autre équipe ne s’est présentée. Elle va donc tenter de représenter le Yukon pour une deuxième année lors du Tournoi des cœurs Scotties qui aura lieu du 14 au 22 février à Moose Jaw. Pour se qualifier, elle devra gagner le tournoi de préqualification afin d’obtenir la dernière place donnant accès au tableau principal. Parmi les autres équipes en lice, il y a celle menée par la capitaine Kerry Galusha des Territoires du Nord-Ouest. L’an dernier, Koltun est devenue à 20 ans la plus jeune capitaine à participer à la compétition nationale. Elle dirige une équipe constituée de la troisième Chelsea Duncan, de la deuxième Patty Wallingham et de la première Jenna Duncan. En 2014, elles étaient revenues avec une fiche de deux victoires et neuf défaites. Elles ont aussi représenté le Yukon au Championnat canadien junior où elles avaient pris la 10e position.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *