Accueil » Actualités » NPD au gouvernement : avez-vous peur de parler du Sénat?

NPD au gouvernement : avez-vous peur de parler du Sénat?

NPD au gouvernement : avez-vous peur de parler du Sénat?
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre Chauvin

Le Nouveau Parti démocratique accuse le Parti du Yukon de vouloir éviter un débat à l’Assemblée législative sur le Sénat après que sa chef, Liz Hanson, n’ait pu introduire une motion mercredi 4 décembre, demandant son abolition.

L’Assemblée a en effet débattu pendant l’intégralité du temps réservé pour les motions émanant de députés ne faisant pas partie du cabinet, soit 3 heures, d’une motion déposée par le chef du Parti libéral, demandant au gouvernement d’annoncer la date du prochain forum du Yukon.

Le forum du Yukon, créé en 2005, rassemble le gouvernement yukonnais, le conseil des Premières nations du Yukon et les Premières nations autogouvernées pour identifier et collaborer sur des sujets importants. « C’était évident qu’ils ne voulaient pas en arriver à la motion sur l’abolition du Sénat », a déclaré Liz Hanson en entrevue à l’Aurore boréale.

La députée note que toutes les provinces ont envoyé une référence à la Cour suprême au sujet de l’abolition du Sénat, sauf le Yukon. Selon elle, le scandale des dépenses de certains sénateurs n’est pas la seule raison pour laquelle le Sénat doit être aboli. « Quand la Chambre des communes a adopté un projet de loi sur le changement climatique, le Sénat, qui n’est pas élu, mais nommé, l’a rejeté sur ordre du Cabinet du premier ministre », rappelle-t-elle.

« Nous ne savons pas, en tant que Yukonnais, ce que ce gouvernement pense du Sénat », explique Liz Hanson qui dit que sa motion visait à connaître la position des différents députés. La députée s’est interrogée sur les motivations du gouvernement. « Ont-ils peur de débattre cette motion? » a-t-elle demandé. « Ont-ils peur d’offenser les sénateurs ou le premier ministre? »

Cependant, Liz Hanson a tenu à préciser que sa motion visait le Sénat lui-même, reconnaissant le travail important fait par certains sénateurs, dont Ione Christensen.

« (Le Sénat) est peut-être archaïque et a fait son temps; il y a d’autres moyens de réaliser le travail important qui y a été réalisé, comme les commissions royales », a dit la députée, ajoutant que le gouvernement pouvait créer des comités et des commissions, si besoin est. « Nous n’avons pas besoin de dépenser 92 millions chaque année pour 105 personnes qui ne sont pas élues. »

Le 12 décembre, Currie Dixon, ministre du Développement économique du Yukon, a introduit une motion demandant au gouvernement fédéral de consulter les provinces et les territoires sur les possibilités de réformer le Sénat, une fois que la Cour suprême du Canada aura rendu son avis de clarification sur le sujet.

Malgré des demandes répétées pour une entrevue, le gouvernement du Yukon n’a pas rappelé l’Aurore boréale.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *