Accueil » Actualités » Nouvelle étape dans la stratégie yukonnaise du mieux-être mental

Nouvelle étape dans la stratégie yukonnaise du mieux-être mental

Thibaut Rondel

Le 8 mai, le gouvernement du Yukon a souligné la Semaine de la santé mentale en officialisant le lancement des Services pour le mieux-être mental et la lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie.

La création de l’organisme vise à rassembler les services qui étaient auparavant fournis par des programmes indépendants : le Bureau de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie, le Service de soutien thérapeutique pour enfants et adolescents et les Services de santé mentale.

Le gouvernement explique que cette réorganisation doit permettre aux Yukonnais de profiter d’un accès unique aux différents services, de plans de soins mieux adaptés à leurs besoins et d’une réduction des délais d’attente.

Au cours des six dernières semaines, quatre centres des Services pour le mieux-être mental et la lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie ont ainsi pu ouvrir leurs portes en régions rurales. Ces établissements offrent à la population locale tous les services intégrés qui sont gérés par un même bureau gouvernemental.

Les victimes d’agressions sexuelles peuvent accéder en priorité aux Services pour le mieux-être mental et la lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie, a précisé le gouvernement.

« La fusion de ces programmes nous permet de compléter et d’harmoniser l’offre de services en santé mentale, en traumatologie et en toxicomanie », a indiqué la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Pauline Frost. « L’ouverture des quatre centres régionaux améliorera l’accès à ces services pour les Yukonnais qui résident à l’extérieur de Whitehorse. Ce sont là des mesures concrètes qui nous permettent d’assurer une offre de services adaptée aux besoins », a-t-elle assuré.

Cette annonce coïncide avec le deuxième anniversaire de la Stratégie yukonnaise du mieux-être mental qui, jusqu’à maintenant, a déjà financé 26 initiatives locales de mieux-être mental. Au cours des deux prochaines années, les fonds prévus dans le cadre de cette stratégie seront investis dans les programmes de mieux-être mental locaux qui sont déjà en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *