Accueil » À la une » Nomination des membres de la Commission indépendante sur la réforme électorale

Nomination des membres de la Commission indépendante sur la réforme électorale

Maryne Dumaine

Trois Yukonnais, dont deux francophones, viennent d’être nommés membres de la toute première Commission indépendante sur la réforme électorale du territoire. Il s’agit de Jessica Lott Thompson, qui a aussi été nommée présidente de la Commission, Beverly Buckway et Jean-Sébastien Blais.

Jean-Sébastien Blais est président de la Commission scolaire francophone du Yukon et est analyste politique pour la Société d’habitation du Yukon.
Photo : Archives AB

Le gouvernement du Yukon a communiqué le 15 juillet dernier la création d’une toute nouvelle commission indépendante sur la réforme électorale. Mme Lott Thomson, M. Blais et Mme Buckway composent ce groupe dont le mandat sera de faire des recherches sur les options associées à trois grands axes de la réforme électorale, à savoir :

– le système électoral actuel (utilisé lors des élections territoriales);

– la participation citoyenne des Yukonnais en période d’élection ou non;

– la façon dont les partis politiques et les gouvernements élus mènent leurs activités à la fois avant, pendant et après
les élections.

Les priorités des Yukonnais, identifiées aux termes d’une consultation publique menée à l’automne 2018, devraient également être prises en compte dans l’orientation du travail de la Commission.

Pour remplir son mandat, la Commission dispose d’un service de secrétariat et de soutien à la recherche.

La Commission établira elle-même l’échéancier de ses travaux, l’objectif étant de déposer le rapport final et les recommandations d’ici le 31 janvier 2020.

M. Sandy Silver, premier ministre, a souligné « le temps, la passion et l’énergie » que les membres de la Commission ont accepté de consacrer à l’amélioration du processus démocratique au Yukon. « Je me réjouis de voir ces trois figures de proue du Yukon — des gens compétents et respectés — s’atteler à cette tâche importante et complexe, soit collaborer avec la population et se pencher sur leurs priorités concernant la réforme électorale. Je suis déjà impatient de lire leur rapport final et leurs recommandations pour améliorer notre système démocratique », ajoute-t-il.

Mme Jessica Lott Thompson, présidente de la Commission, est par ailleurs directrice de la Commission des droits de la personne du Yukon. Elle est aussi présidente de la division yukonnaise de l’Association du Barreau canadien et est titulaire d’une maîtrise en droit, plus particulièrement en droit constitutionnel. Ancienne procureure de la Couronne, elle a agi à titre d’observatrice électorale internationale et est une médiatrice chevronnée. « Les membres de la Commission indépendante sur la réforme électorale sont bien conscients de leurs responsabilités et de l’importance historique que représente notre examen des éléments fondamentaux de notre système démocratique », explique-t-elle. « Nous reconnaissons également que notre examen, tout comme le processus de consultation, se doit d’être étendu, résilient, ouvert, transparent, inclusif et accessible. Nous exercerons nos fonctions avec circonspection, diligence et impartialité, au nom de tous les citoyens et de toutes les citoyennes du Yukon. »

Jean-Sébastien Blais, connu dans la francophonie notamment pour son rôle de président de la Commission scolaire francophone du Yukon, est analyste politique pour la Société d’habitation du Yukon. Il a aussi été vice-président de l’Association franco-yukonnaise. Il détient une maîtrise en science politique et est coauteur d’un article publié sur l’innovation dans
la gouvernance.

La troisième membre de cette Commission, Beverly Buckway, est l’ancienne mairesse de Whitehorse (de 2006 à 2012). Elle a également été directrice générale de l’Association of Yukon Communities et membre du conseil municipal de la capitale yukonnaise de 2003 à 2006.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *