Accueil » Actualités » Nomadic Harvests : des produits naturels, issus de la fermentation et de la cueillette

Nomadic Harvests : des produits naturels, issus de la fermentation et de la cueillette

Avec son entreprise Nomadic Harvests, la Franco-Yukonnaise Angelune Drouin vise à populariser l’art de la fermentation, une technique de transformation alimentaire qui permet la conservation d’aliments frais et crus à l’année. Une initiative citoyenne qui rejoint les cibles du Plan de développement durable (PPD) de Whitehorse.

Angelune Drouin, fière fermentista et fondatrice de Nomadic Harvests. Photo fournie.

 

Le Plan de développement durable (PPD) de Whitehorse a été pensé et conçu en collaboration avec les citoyens de la ville pour soutenir un environnement sain et une qualité de vie pour toutes et tous sur le long terme. L’Aurore boréale et l’Association franco-yukonnaise s’associent pour présenter, dans une série de dix articles, des entreprises qui contribuent à l’économie durable de notre communauté.

Mis en place depuis 2008 et mis à jour en 2015, le Plan comprend douze objectifs thématiques. Avec l’objectif « Systèmes de production alimentaire accessibles et durables », la Ville souhaite encourager la production, la transformation et la consommation d’aliments locaux, à la fois dans l’idée de créer des emplois verts pour la région et de réduire l’insécurité alimentaire.

Angelune Drouin, fermentista de profession, est passionnée de fermentation alimentaire. Avec son entreprise Nomadic Harvests, elle aspire à partager la magie de ce procédé culinaire ancestral avec le plus grand nombre.

L’art de la fermentation

Originaire de Charlevoix au Québec et installée au Yukon depuis 2006, Angelune Drouin a créé Nomadic Harvests en 2016, après avoir passé dix ans à explorer le territoire et ses plantes sauvages. « J’ai commencé mes expérimentations alors que je travaillais sur une ferme ici, au Yukon, raconte-t-elle. C’est un apprenti, qui fermentait absolument tout [ce qu’on produisait ou récoltait], qui m’a initiée. Ç’a été un déclencheur. »

Elle offre depuis des formations et des ateliers de fermentation pour les organismes, les écoles et les groupes de particuliers. « Transmettre un savoir en personne, c’est tellement plus concret que dans les livres », pense-t-elle. Elle enseigne ainsi les rudiments de l’art de la préparation du kimchi, du kombucha, de la bière au gingembre, du tempeh et du traditionnel pain au levain.

Suivre les récoltes

L’entrepreneure propose aussi une gamme de produits de soins corporels, dont plus de la moitié sont conçus à partir d’ingrédients sauvages issus de la cueillette. « Ça nous permet de rester en contact avec les limitations des ressources ou de son abondance, précise-t-elle. On s’adapte aux quantités que la nature nous offre, ce qui nous procure une vision durable de l’environnement. » Les produits seront bientôt dans sa toute nouvelle boutique Web, qui sera mise en ligne au cours du mois.

« Nous travaillons aussi pratiquement toujours avec des légumes biologiques, poursuit-elle. Nous utilisons des ingrédients locaux selon la disponibilité et travaillons en étroite collaboration avec les fermiers pour fermenter leurs légumes tout au long de l’été, et lorsque les marchés cessent leurs activités, à la fin de la saison, on rachète les invendus aux fermiers pour les transformer et les préserver. » Une excellente manière d’encourager l’économie régionale et de réduire le gaspillage alimentaire.

La fermentation est un incontournable pour contribuer à la sécurité alimentaire du Yukon, selon Mme Drouin. « C’est un moyen de préservation qui est utilisé depuis des centaines d’années, explique-t-elle. Le fait de pouvoir fermenter ici, avec les hivers longs, ça nous permet d’avoir des fruits et des légumes frais et crus à l’année. »

Tous les citoyens ont un rôle à jouer dans la réalisation des objectifs de développement durable. Pour plus d’informations sur la façon dont vous et votre organisation pouvez être impliqués, vous pouvez contacter la Ville à environment@whitehorse.ca.

La fermentation est un procédé de transformation culinaire utilisé pour produire de nombreux aliments que l’on retrouve à l’épicerie, comme le pain au levain, le kombucha ou le tempeh. Angelune Drouin propose des ateliers pour se familiariser avec cette technique. Photo Pixabay.

 

 

Ce publireportage est le fruit d’un partenariat entre l’Aurore boréale et l’Association franco-yukonnaise. Il a été rendu possible grâce aux contributions financières de la Ville de Whitehorse et du gouvernement du Canada.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *