Accueil » Actualités » Mike Smith : disparition d’un chef reconnu et admiré

Mike Smith : disparition d’un chef reconnu et admiré

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Nelly Guidici

Mike Smith, chef de la nation Kwanlin Dün de 2003 à 2011, est décédé le 18 octobre à l’âge de 71 ans. Survivant du système des écoles résidentielles et avocat de profession, M. Smith a été élevé par ses grands-parents dans la zone du lac Laberge. Figure incontournable dans les négociations territoriales entre les Premières Nations et le gouvernement, il est considéré bien souvent comme un défenseur de l’autonomie gouvernementale, de la préservation culturelle et de la justice. Larry Bagnell, député du Yukon à la Chambre des communes à Ottawa, se remémore : « Lors des nombreuses occasions où j’ai travaillé avec lui, c’était très impressionnant. Il était suffisamment réfléchi et diplomatique pour ne pas faire fuir les gens, mais il était très fort dans la protection des droits des autochtones. »

Mike Smith, chef de la Première Nation Kwanlin Dün de 2003 à 2011 est décédé le 18 octobre 2017 des suites d’une longue maladie. Photo : Assemblée des Premières Nations

Mike Smith, chef de la Première Nation Kwanlin Dün de 2003 à 2011 est décédé le 18 octobre 2017 des suites d’une longue maladie. Photo : Assemblée des Premières Nations


Après plusieurs décennies de négociations, M. Smith, alors chef de la Première Nation Kwanlin Dün, a signé une entente définitive et une entente d’autonomie gouvernementale qui a été intégrée à la Constitution du Canada et est entrée en vigueur le 1er avril 2005.

M. Bagnell qui a signé en tant que témoin se rappelle. « Je me souviens, quand il était chef, de la détermination avec laquelle il travaillait à la revendication territoriale et à l’autonomie gouvernementale de la Nation Kwanlin Dün, le premier traité urbain de ce genre au Canada. Il était fier et heureux pour son peuple lorsqu’il a signé cette revendication. »

Hommage

Après avoir été chef de la Nation Kwanlin Dün, M. Smith a été élu au poste de chef régional du Yukon au sein de l’Assemblée des Premières Nations, organisme qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada.

Perry Bellegarde, chef national de l’Assemblée des Premières Nations, a exprimé ses condoléances : « C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Shakuni, Mike Smith. Il était engagé et attentif, il avait un esprit juridique aiguisé et était un ardent défenseur des droits et de la compétence des Premières Nations. Ses contributions, ses points de vue et son leadership vont me manquer. Nous avons perdu un homme qui a toujours lutté pour les objectifs et les intérêts de son peuple. »

Sean Smith, qui n’a pas de lien de parenté avec M. Smith, est conseiller élu depuis 2014 au sein de la Première Nation Kwanlin Dün. Il se souvient de l’avoir toujours connu. « Son travail impliquait beaucoup de connaissances dans des domaines différents comme le savoir traditionnel, le territoire ou le droit. Il s’est investi dans la création de la prochaine génération, il pensait au futur et à la constitution d’un héritage pour les générations futures, mais il a contribué à fabriquer notre identité. »

Ardent défenseur des droits à l’autodétermination, fin connaisseur des stratégies et des questions concernant les Premières Nations des régions nordiques, chef reconnu pour ses compétences et son dévouement pour les jeunes générations, c’est un véritable pilier de l’histoire autochtone du Yukon qui s’en est allé.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *