Accueil » Actualités » Marine Gastard, une musheuse en vogue

Marine Gastard, une musheuse en vogue

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook48Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Kelly Tabuteau

Dans le monde du traîneau à chiens, il y a les férus de la Yukon Quest, et il y a les autres. Et c’est à cette deuxième catégorie de musheurs que Marine Gastard appartient. Arrivée de France en 2008, directement au Yukon, elle fait le point sur une saison 2016-2017 mouvementée, entre courses et création de sa propre société.

« C’était mon rêve, ça l’est moins maintenant… »

Dernièrement, on a pu entendre parler de Marine grâce à de jolies performances sur des courses, certes moins connues que la Yukon Quest, mais tout de même engageantes physiquement, tant pour les chiens que pour le musheur. En effet, le 5 mars dernier, elle remportait avec son équipe de dix chiens la Silver Sled, un aller-retour entre Haines Junction et Silver City, soit une distance de 100 miles; puis elle se classait deuxième à la Percy de Wolfe, trois semaines plus tard, après avoir parcouru 200 miles entre Dawson et Eagle (Alaska). De quoi s’interroger sur son avenir en compétition, et notamment sur une éventuelle participation à la Yukon Quest.

Marine Gastard profite du beau temps pour une sortie en famille. Photo : Marine Gastard

Marine Gastard profite du beau temps pour une sortie en famille. Photo : Marine Gastard


« C’est sur ma liste de souhaits, mais ce n’est pas ma priorité… Ce ne doit pas être amusant tous les jours de passer des nuits dehors avec des températures extrêmes, et surtout de ne dormir qu’une heure par jour », explique-t-elle.

Pourtant, cette jeune musheuse est habituée aux journées chargées qui se partagent entre la gestion de sa vie de famille et l’organisation de son chenil. D’autant plus qu’il s’agit maintenant de son métier à temps plein!

Into the wild Adventures

À son arrivée à Whitehorse, Marine prend contact avec des musheurs implantés au Yukon depuis de nombreuses années, comme Didier Moggia et Jocelyne Leblanc, pour travailler avec eux.

Parallèlement à ces expériences, elle crée son propre chenil en 2011. Un chenil assez atypique pour le Canada, avec des parcs pour les chiens plutôt que du piquet-chaîne.

« C’est peut-être plus risqué pour les bagarres et plus long pour nourrir, mais j’aime la relation que je développe avec mes chiens. Je leur fais confiance, et ils me font confiance », confie Marine.

Après six années à guider pour Sky High Wilderness Ranch, elle décide, à l’automne dernier, de créer, seule, son entreprise de tourisme, lui permettant ainsi d’aménager à sa guise ses journées de travail et l’entraînement des chiens.

« Je ne supportais plus de travailler pour d’autres, alors je me suis lancée! Ma première saison est très satisfaisante, avec des sorties variant de la demi-journée à quelques jours », indique-t-elle.

L’hiver touche maintenant à sa fin, mais on peut toujours profiter des quelques belles journées restantes pour faire du traîneau. Marine et sa meute de 32 chiens vous accueilleront, à seulement 10 minutes du centre-ville de Whitehorse, au kilomètre 3 de la route menant à Fish Lake.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook48Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *