Accueil » À la une » L’ONF donne rendez-vous aux créateurs

L’ONF donne rendez-vous aux créateurs

Pierre-Luc Lafrance

L’ONF sera de passage à Whitehorse le mercredi 6 novembre à 17 h 30 à 19 h au Centre de la francophonie situé au 302, rue Strickland. La directrice du programme français, Monique Simard, sera présente avec Dominic Desjardins, le nouveau producteur exécutif du Studio de la francophonie canadienne, afin de créer un contact en personne avec les créateurs et producteurs francophones de la région.

Le nouveau producteur exécutif du Studio de la francophonie canadienne Dominic Desjardins.

Le nouveau producteur exécutif du Studio de la francophonie canadienne Dominic Desjardins.

Quand il parle de créateur, Dominic Desjardins tient à préciser qu’il faut prendre l’expression au sens large : « On ne s’adresse pas seulement aux réalisateurs. Avec l’interactif, on travaille autant avec les concepteurs sonores ou les photographes. Bien sûr, on n’exclut pas les réalisateurs, mais avec l’interactif, on évalue de nouvelles façons de penser nos équipes techniques. Il pourrait y avoir des gens de théâtre par exemple. »

Cette rencontre à Whitehorse viendra mettre le point final à une tournée dans l’Ouest du pays. Selon M. Desjardins, cette rencontre est très importante.

« Il y a deux ans, 10 % de coupures ont été demandés à l’ONF. Ça a été difficile et l’objectif était de ne pas couper dans le budget de la production. Le poste de producteur pour l’Ontario et l’Ouest a donc été coupé. Il y a eu des protestations du milieu… et c’est bon signe. »

La solution a donc été de créer un poste de producteur exécutif qui serait basé à Toronto dédié spécifiquement et entièrement aux productions francophones en situation minoritaire. Le Studio de la francophonie canadienne se déploie donc au centre du pays (Toronto) où est basé M. Desjardins depuis le 8 avril, à l’Est (Acadie) et éventuellement à l’Ouest (avec la présence d’un futur producteur spécialisé dans le numérique qui sera en poste sous peu à Vancouver).

Avec cette rencontre, M. Desjardins, lui-même producteur, réalisateur et scénariste depuis 1997, espère renouer des contacts et en créer de nouveau. Il veut aussi expliquer comment on propose des projets à l’ONF. « Les gens pourront poser des questions sur le cadre de production. On ne vient pas à l’ONF pour faire un film dans le style de l’ONF. On peut prendre le risque de faire des films qu’on ne voit pas ailleurs, car nous ne sommes pas tributaires des diffuseurs externes. On a la liberté de pousser la création. Pour moi, l’ONF est un endroit privilégié à cause de cette prise de risque.

Ceux qui seraient intéressés à participer à cette rencontre doivent confirmer leur présence par courriel en écrivant à infofrancophonie@onf.ca et en spécifiant que c’est pour la rencontre de Whitehorse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *